Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

L’attaque en Israël « a atteint tous ses objectifs » – chef des forces armées iraniennes

Le chef d'état-major iranien, le général Mohammad Hossein Bagheri, en juin 2016. (Crédit : Tasnim News Agency/CC BY 4.0/WikiCommons)
Le chef d'état-major iranien, le général Mohammad Hossein Bagheri, en juin 2016. (Crédit : Tasnim News Agency/CC BY 4.0/WikiCommons)

Le chef des forces armées iraniennes a affirmé dimanche que l’attaque menée dans la nuit contre Israël avait « atteint tous ses objectifs », en précisant qu’aucun centre urbain ou économique n’avait été visé par les drones et missiles iraniens.

« L’opération Promesse honnête a été menée avec succès entre hier soir et ce matin, et a atteint tous ses objectifs », a déclaré à la télévision le général Mohammed Bagheri.

Il a affirmé que les deux sites principalement ciblés avaient été « le centre de renseignement qui a fourni aux sionistes les informations nécessaires » à la frappe ayant détruit le consulat iranien à Damas le 1er avril, ainsi que « la base aérienne de Novatim, d’où ont décollé les avions F-35 » qui l’ont bombardé.

« Ces deux centres ont été considérablement endommagés et mis hors service », a-t-il assuré.

« Nous n’avons aucune intention de poursuivre cette opération, mais si le régime sioniste entreprend une action contre la République islamique d’Iran, que ce soit sur notre sol ou dans les centres nous appartenant en Syrie ou ailleurs, notre prochaine opération sera bien plus importante que celle-ci », a prévenu le haut-gradé.

Le général Bagheri a par ailleurs indiqué que les autorités iraniennes avaient « envoyé un message aux États-Unis avertissant que s’ils coopéraient avec Israël pour leurs prochaines actions éventuelles, leurs bases ne seront pas sûres ».

Les États-Unis possèdent plusieurs bases militaires dans la région.

Ce message a été transmis via l’ambassade de Suisse, qui représente les intérêts américains en Iran en l’absence de relations diplomatiques entre les deux pays.

Egalement interrogé à la télévision d’État, le commandant du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), Hossein Salami, a indiqué que l’opération menée dans la nuit « aurait pu être de plus grande envergure ».

« Nous avons limité cette opération aux services que le régime sioniste a utilisés pour attaquer notre ambassade » en Syrie.

La frappe du 1er avril sur le consulat a tué sept membres du CGRI, dont deux hauts-gradés.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.