Rechercher

Le cabinet de sécurité convoqué

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a convoqué le cabinet de sécurité ce soir pour discuter de l’opération Bordure protectrice et de l’éventuel cessez-le-feu si peu probable avec le Hamas négocié par les Egyptiens.

Plus tôt, le Premier ministre a averti que « quiconque tente de nuire à Israël, Israël leur fera du mal », ajoutant que « s’il n’y a pas de cessez-le-feu, nous répondrons par des frappes. »

Il n’a pas précisé les nouveaux moyens qu’Israël utilisera, ne faisant aucune mention, par exemple, d’une éventuelle offensive terrestre.

C’est vous qui le dites...