Rechercher

Le Coordonnateur spécial de l’ONU semble tenir Israël pour responsable

Le Coordinateur spécial pour la paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, lors d'une visioconférence avec le Conseil de Sécurité, le 26 janvier 2021. (Crédit :  Daniela Penkova/UNSCO)
Le Coordinateur spécial pour la paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, lors d'une visioconférence avec le Conseil de Sécurité, le 26 janvier 2021. (Crédit : Daniela Penkova/UNSCO)

Le Coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, exprime sa « profonde préoccupation » face à la violence en cours entre Israël et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien à Gaza.

« Je suis profondément préoccupé par l’escalade continue entre les militants palestiniens et Israël, y compris l’assassinat ciblé aujourd’hui d’un dirigeant du Jihad islamique palestinien à l’intérieur de Gaza », a-t-il déclaré dans une apparente condamnation de l’assassinat par Israël de Tayseer Jabari.

« Je suis profondément attristé par les informations selon lesquelles une enfant de cinq ans a été tuée dans ces frappes. Aucune attaque contre des civils ne peut être justifiée », a déclaré Wennesland.

« L’escalade continue est très dangereuse. Le lancement de roquettes doit cesser immédiatement et j’appelle toutes les parties à éviter une nouvelle escalade. »

« Les progrès réalisés dans l’ouverture progressive de Gaza depuis la fin de l’escalade de mai risquent de s’annuler, ce qui entraînera des besoins humanitaires encore plus importants à un moment où les ressources mondiales sont sollicitées et où le soutien financier international pour un nouvel effort humanitaire à Gaza ne sera pas facilement disponible. »

« L’ONU est pleinement engagée avec toutes les parties concernées pour tenter d’éviter un nouveau conflit qui aurait des conséquences dévastatrices, principalement pour les civils. »

« La responsabilité incombe aux parties d’éviter que cela ne se produise. »

C’est vous qui le dites...