Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Le ministre de la Santé de l’AP expulsé de Gaza

Le ministre de la Santé de l’Autorité palestinienne Jawad Awad annule un voyage à l’hôpital Shifa de la ville de Gaza après avoir été confronté à des manifestants en colère à son retour d’Egypte, ont indiqué des responsables.

Selon des témoins, les manifestants ont jeté des chaussures et des oeufs sur la voiture de Awad, au moment où il entrait à Gaza par le passage de Rafah.

Les fonctionnaires ont déclaré qu’il a quitté l’enclave palestinienne peu de temps après.

Les manifestants étaient aussi à l’hôpital Shifa dans la ville de Gaza, en brandissant des affiches critiquant Awad et le gouvernement récemment formé de technocrates auquel il appartient.

Le gouvernement d’union a prêté serment le 2 juin suite à un accord entre le Hamas et le président Mahmoud Abbas qui a mis fin à sept ans de rivalités en Cisjordanie et à Gaza.

« Gaza a été bombardée, et la bande de Gaza a été détruite, et c’est maintenant qu’il vient rendre visite ? » un manifestant Ahmed Murtaja, incrédule.

« Nous ne voulons pas de cette visite et tout le peuple palestinien s’y oppose et la rejette », a-t-ildéclaré à l’AFP.

Les manifestants ont dit qu’ils étaient en colère car cela lui avait pris huit jours à Awad pour se rendre à Gaza, où 193 personnes ont été tuées dans des raids aériens israéliens.

Ils ont également condamné le président de l’Autorité palestinienne de ne pas en faire plus pour mettre un terme à la campagne israélienne, en scandant : « Abou Mazen (Abbas) est un collaborateur. »

Dans un communiqué, le ministère de la santé a condamné « l’agression flagrante et brutale » sur le ministre et sa délégation à Rafah, à blâmé l’incident sur ​​ »les médias affiliés au Hamas. »

« Le ministère de la Santé continuera de défendre notre peuple à Gaza, » a indiqué le communiqué, en s’engageant à garantir des fournitures médicales pour les blessés.

Il n’y a pas de commentaire immédiat de la part du Hamas, mais un haut responsable de son bureau politique en exil, Moussa Abu Marzouk, a condamné l’incident le qualifiant d’acte «irresponsable et illégitime » sur sa page Facebook.

Il a appelé à une enquête et à la poursuite des responsables.

– AFP, Times of Israel staff

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.