Rechercher

Le ministre de la Santé de l’AP expulsé de Gaza

Le ministre de la Santé de l’Autorité palestinienne Jawad Awad annule un voyage à l’hôpital Shifa de la ville de Gaza après avoir été confronté à des manifestants en colère à son retour d’Egypte, ont indiqué des responsables.

Selon des témoins, les manifestants ont jeté des chaussures et des oeufs sur la voiture de Awad, au moment où il entrait à Gaza par le passage de Rafah.

Les fonctionnaires ont déclaré qu’il a quitté l’enclave palestinienne peu de temps après.

Les manifestants étaient aussi à l’hôpital Shifa dans la ville de Gaza, en brandissant des affiches critiquant Awad et le gouvernement récemment formé de technocrates auquel il appartient.

Le gouvernement d’union a prêté serment le 2 juin suite à un accord entre le Hamas et le président Mahmoud Abbas qui a mis fin à sept ans de rivalités en Cisjordanie et à Gaza.

« Gaza a été bombardée, et la bande de Gaza a été détruite, et c’est maintenant qu’il vient rendre visite ? » un manifestant Ahmed Murtaja, incrédule.

« Nous ne voulons pas de cette visite et tout le peuple palestinien s’y oppose et la rejette », a-t-ildéclaré à l’AFP.

Les manifestants ont dit qu’ils étaient en colère car cela lui avait pris huit jours à Awad pour se rendre à Gaza, où 193 personnes ont été tuées dans des raids aériens israéliens.

Ils ont également condamné le président de l’Autorité palestinienne de ne pas en faire plus pour mettre un terme à la campagne israélienne, en scandant : « Abou Mazen (Abbas) est un collaborateur. »

Dans un communiqué, le ministère de la santé a condamné « l’agression flagrante et brutale » sur le ministre et sa délégation à Rafah, à blâmé l’incident sur ​​ »les médias affiliés au Hamas. »

« Le ministère de la Santé continuera de défendre notre peuple à Gaza, » a indiqué le communiqué, en s’engageant à garantir des fournitures médicales pour les blessés.

Il n’y a pas de commentaire immédiat de la part du Hamas, mais un haut responsable de son bureau politique en exil, Moussa Abu Marzouk, a condamné l’incident le qualifiant d’acte «irresponsable et illégitime » sur sa page Facebook.

Il a appelé à une enquête et à la poursuite des responsables.

– AFP, Times of Israel staff

C’est vous qui le dites...