Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Le procureur de la CPI se dit « profondément inquiet » de l’opération à Rafah

Le procureur de la Cour pénale internationale Karim Khan se prépare pour le procès de Mahamat Said Abdel Kani à la Haye, aux Pays-Bas, le 26 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Peter Dejong, Pool)
Le procureur de la Cour pénale internationale Karim Khan se prépare pour le procès de Mahamat Said Abdel Kani à la Haye, aux Pays-Bas, le 26 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Peter Dejong, Pool)

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Karim Khan s’est inquiété lundi d’une possible opération militaire d’ampleur de l’armée israélienne à Rafah, dans la bande de Gaza, prévenant que ceux qui violaient les lois internationales seront poursuivis.

Dans un communiqué publié sur X, M. Khan a assuré que l’enquête de ses services sur la guerre à Gaza était « menée à bien comme un problème de première urgence ».

« Je suis profondément inquiet des informations sur le bombardement et une potentielle offensive terrestre des forces israéliennes à Rafah », a déclaré M. Khan.

La CPI a ouvert une enquête en 2021 sur Israël, mais aussi le Hamas et d’autre groupes armés palestiniens, pour de possibles crimes de guerre dans les Territoires palestiniens.

M. Khan avait déjà prévenu que cette enquête s’étendait désormais « à l’escalade des hostilités et de la violence depuis les attaques du 7 octobre 2023 ».

« Toutes les guerres ont des règles et les lois applicables aux conflits armés ne peuvent pas être interprétées de façon à les rendre creuses ou vides de sens », a rappelé M. Khan. « C’est mon message constant, y compris depuis Ramallah l’an dernier. Depuis ce moment, je n’ai pas constaté de changement discernable dans la conduite d’Israël. »

Créée en 2002, la CPI est la seul cour indépendante au monde mise en place pour enquêter sur les crimes les plus graves, comme les génocides, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité.

C’est une cour de dernier recours, qui n’intervient que si des pays refusent ou sont incapables d’enquêter eux-mêmes.

« Comme je l’ai souligné à maintes reprises, ceux qui ne respectent pas la loi ne devront pas se plaindre ensuite si mon bureau agit conformément à son mandat », a ajouté M. Khan. « À tous les concernés : mon bureau enquête activement sur tous les crimes présumés commis. Ceux qui violent la loi seront tenus pour responsables. »

Il a aussi appelé à la libération de tous les otages israéliens détenus par le Hamas depuis le 7 octobre : « Cela représente également un point important de nos investigations », selon M. Khan.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.