Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

L’otage Hersh Goldberg-Polin « naturellement heureux », rappelle l’une de ses profs

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Dafna Novik s'adressant à un rassemblement au nom des otages détenus à Gaza, à Jérusalem, le 2 décembre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/ Times of Israel)
Dafna Novik s'adressant à un rassemblement au nom des otages détenus à Gaza, à Jérusalem, le 2 décembre 2023. (Crédit : Jessica Steinberg/ Times of Israel)

Des centaines de personnes se rassemblent à Jérusalem pour une veillée hebdomadaire en faveur des otages organisée par Shomrim Al Habayit Hameshutaf (Sauvegardons notre foyer commun), sur la Place de Paris, près de la résidence officielle du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dafna Novik, ancienne directrice du programme de préparation à l’armée – ou mehina en hébreu – de Lachish, fréquenté par Hersh Goldberg-Polin, parle de son ancien élève, otage à Gaza depuis huit semaines.

Elle se souvient d’un élève « naturellement heureux » qui n’avait pas peur de lever la main, d’aller à la rencontre des autres ou d’exprimer sa curiosité naturelle.

Vers la fin de l’année, il avait demandé la permission d’assister à un rassemblement pour Iyad Halak, un Palestinien autiste tué par la police israélienne en 2020.

Elle avait autorisé Goldberg-Polin à y aller. Lorsqu’il en était revenu, il s’était adressé au reste de la mehina, leur disant que « le deuil est grand et intense ».

Les proches des citoyens américains disparus depuis l’assaut du 7 octobre ; à l’extrême-droite, Rachel Goldberg, mère de Hersh Goldberg-Polin, 23 ans, et Jonathan Polin, père de Hersh assistant à une conférence de presse, à Tel Aviv, en Israël, le 10 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo)

Novik qualifie les parents de Goldberg-Polin de « combattants pour la justice », alors qu’ils mènent une campagne mondiale pour sensibiliser l’opinion publique et faire pression pour ramener leur fils à la maison.

Citant le leader sioniste A.D. Gordon, elle dit que « nous devons renforcer la lumière, et non combattre l’obscurité », ajoutant que la lumière s’est éteinte dans de nombreux foyers en Israël et que le gouvernement doit contribuer à la rallumer.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.