Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Macron va appeler à la « reprise d’un véritable processus de paix », indique l’Elysée

Le président français Emmanuel Macron participant à une vidéoconférence avec les familles des otages français détenus à Gaza après l'attaque du Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre, au palais de l'Élysée, à Paris, le 20 octobre 2023. (Crédit : Benoit Tessier/Pool via AP)
Le président français Emmanuel Macron participant à une vidéoconférence avec les familles des otages français détenus à Gaza après l'attaque du Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre, au palais de l'Élysée, à Paris, le 20 octobre 2023. (Crédit : Benoit Tessier/Pool via AP)

Le président français Emmanuel Macron va exprimer mardi le « soutien » de la France à « Israël et aux Français d’Israël » et proposer de relancer un « véritable processus de paix » après l’attaque meurtrière du Hamas le 7 octobre. Il est ainsi attendu mardi à Tel Aviv, plus de deux semaines après l’attaque. D’autres étapes dans la région ne sont à ce stade pas confirmées. Emmanuel Macron a toujours indiqué qu’il s’y rendrait si un tel voyage pouvait être « utile » à la région.

« Le seul moyen d’être utile, c’est : 1, d’apporter de la solidarité à Israël ; 2, prendre des engagements très clairs contre les groupes terroristes ; 3, rouvrir une perspective politique », a indiqué la présidence française.

Au moins 30 ressortissants français ont été tués dans l’attaque, le plus lourd bilan depuis l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice dans le sud de la France, et sept sont portés disparus, dont une otage sûre et plusieurs autres probablement détenus par le Hamas à Gaza.

Le président français veut s’engager pour « la libération des otages » détenus à Gaza, « freiner l’escalade », « éviter la généralisation du conflit », « une escalade dangereuse et non maîtrisée au Moyen-Orient » et donc proposer la « réouverture d’une perspective politique ». La France réclame notamment une « pause humanitaire (qui) doit avoir dans un premier temps comme objectif principal de faciliter la libération de ceux qui sont aujourd’hui détenus ou disparus à Gaza », a relevé un conseiller présidentiel. « Nous souhaitons une pause humanitaire, une trêve humanitaire qui le cas échéant nous donne suffisamment d’espace pour construire un scénario politique qui mènerait nous l’espérons à un cessez-le feu », a-t-il ajouté. « Au-delà de cet engagement collectif qu’il faut construire contre le risque terroriste, il y a la nécessité d’ouvrir une perspective politique qui donne du corps à la seule solution qui vaille au Proche-Orient, qui est la solution à deux États », a-t-il encore indiqué en soulignant que c’était « un objectif dont la France n’a jamais dévié ». Dans ce contexte, le président « va parler de la réouverture de la perspective politique et donc va naturellement parler de ce qui est nécessaire à la création d’un Etat palestinien, non seulement l’arrêt de la colonisation, qui est une exigence que la France formule très souvent de manière très explicite auprès des autorité israéliennes, mais aussi une négociation in fine sur ce que doivent être les paramètres qui permettent d’avoir un État palestinien viable, continu, capable de vivre en paix et en sécurité avec Israël », a poursuivi la présidence.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.