Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Mansour Abbas se dit engagé dans le combat contre la refonte judiciaire

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le chef du parti Raam, Mansour Abbas, lors d'une conférence de l'ADL à Tel Aviv, le 16 novembre 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90 )
Le chef du parti Raam, Mansour Abbas, lors d'une conférence de l'ADL à Tel Aviv, le 16 novembre 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90 )

Même s’il n’a pas rejoint la majorité des leaders de l’opposition lors d’une conférence de presse conjointe, Mansour Abbas, dirigeant du parti islamiste Raam, a déclaré faire partie de « l’union » contre le plan gouvernemental de réforme du système de la justice.

« Nous sommes tous unis contre les intentions et contre les actions entreprises par le gouvernement qui visent l’effondrement de l’état de droit et de la justice ainsi qu’à contrôler le système judiciaire », a dit Abbas dans un communiqué émis par Raam.

« Nous ne participerons pas à la promotion de cette initiative et nous agirons de manière avisée pour garantir la réussite du mouvement de protestation contre cette initiative prise dans le but de contrôler le système judiciaire. Le préjudice concernera tous les citoyens du pays – dont et en particulier les citoyens arabes », a continué Abbas dans son communiqué.

Des sources de Yesh Atid ont confirmé qu’Abbas avait été invité à rejoindre les autres chefs de l’opposition pendant la conférence de presse conjointe – ce qui n’a pas été le cas d’Ayman Odeh, leader des partis radicaux Hadash-Taal.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.