Netanyahu : « convaincu qu’il y a un risque sérieux »
Rechercher

Netanyahu : « convaincu qu’il y a un risque sérieux »

« Puisque je suis convaincu qu’il y a un risque sérieux qu’une attaque contre la population civile ait lieu, je déclare ce statut spécial pour la zone en périphérie de Gaza sur un diamètre de 0 à 40 kilomètres autour de la bande de Gaza », a écrit Benjamin Netanyahu dans une déclaration officielle.

Ce placement en statut spécial durera 48 heures à moins qu’il ne soit renouvelé.

Selon la loi de Défense civile d’Israël de 1951, cette classification donne au gouvernement local et national la capacité d’outrepasser les lois normales en cas d’urgence, y compris de forcer des personnes à travailler pour assurer que des services critiques comme l’approvisionnement en eau ou en électricité soit assurés auprès des résidents. L’armée a aussi la capacité de donner des ordres à la population civile pour éviter qu’elle soit blessée.

La dernière fois qu’Israël a eu recours à cette provision de la loi de Défense civile de 1951, c’était pendant la guerre de 2014 à Gaza.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a aussi indiqué dimanche avoir ordonné à l’armée israélienne de poursuivre ses « frappes massives » contre des cibles du Hamas et du Jihad islamique dans la bande de Gaza en réponse aux tirs de roquettes en provenance du territoire palestinien.

« J’ai donné pour instruction à l’armée de continuer ses frappes massives contre les éléments terroristes de la bande de Gaza, et ordonné de renforcer en chars, en artillerie et en troupes les forces déployées autour de la bande de Gaza », a-t-il dit au conseil des ministres selon ses services.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu tient des consultations avec le chef d’état-major de Tsahal, le directeur du Shin Bet et des responsables de la sécurité à la Kiriya, à Tel Aviv, le 4 mai 2019 (Crédit : autorisation)
C’est vous qui le dites...