Rechercher

Peres et Ban Ki-moon se rencontrent à Jérusalem

Le Président Shimon Peres et le Secrétaire-général de l’ONU Ban Ki-moon ont tenu un meeting à la résidence présidentielle sur la campagne en cours dans la bande de Gaza.

A la suite du meeting, dans une déclaration à la presse, le président a vivement critiqué le Qatar pour transférer au Hamas de l’argent qui, à la fin, sert aux attaques terroristes et a transformé Gaza en un « centre du terrorisme ».

« Le Qatar n’a pas le droit d’envoyer de l’argent pour des roquettes et tunnels qui sont tirés en direction de civils innocents. Leur financement du terrorisme doit cesser. S’ils veulent construire, qu’ils le fassent mais ils ne doivent pas être autorisés à détruire » a-t-il dit.

« Gaza aurait pu devenir un centre d’affaires mais le Hamas l’a transformé en un centre de terrorisme. La population de Gaza aurait pu avoir de l’espoir mais à la place le Hamas lui a apporté la destruction. Le Hamas a construit une infrastructure terroriste sous les écoles et jardins d’enfants. Ils utilisent les hôpitaux pour lancer leurs attaques. Ils se cachent dans les maisons et utilisent leurs enfants comme boucliers humains » a expliqué Pérès après la réunion.

« Monsieur le Secrétaire-général, ils utilisent même vos écoles de l’UNRWA pour stocker leurs roquettes. Le comportement du Hamas constitue un acte criminel contre sa propre population et la notre. La mort de civils innocents m’affecte personnellement et affecte notre peuple » a-t-il dit.

Ban a répondu en intensifiant son appel urgent pour une trêve.

« La violence doit cesser maintenant et nous devons immédiatement entamer un dialogue qui traite de toutes les causes profondes qui ont déjà été identifiées, discutées et négociées depuis longtemps. Nous n’avons pas de temps à perdre » a-t-il prévenu.

Il a condamné tant le lancement de roquettes depuis Gaza sur les civils Israéliens que les victimes civiles Palestiniennes.

Le président israélien Shimon Peres, lors d'une conférence à Jérusalem, le 15 janvier 2014 (Crédit : Flash 90)
Le président israélien Shimon Peres, lors d’une conférence à Jérusalem, le 15 janvier 2014 (Crédit : Flash 90)
C’est vous qui le dites...