Rechercher

« Plutôt que d’enquêter sur le Hamas… »

Israël condamne sévèrement une déclaration faite par le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies plus tôt aujourd’hui accusant Israël de crimes de guerre dans la bande de Gaza, en appelant à une enquête sur son fonctionnement, qualifiant la décision du conseil de « simulacre » qui devrait être « rejetée par des honnêtes gens partout dans le monde ».

« Plutôt que d’enquêter sur le Hamas, qui commet un double crime de guerre en tirant des roquettes sur des civils israéliens et en se cachant derrière les civils palestiniens, le CDH demande une enquête sur Israël, qui a déployé des efforts sans précédent pour maintenir les civils palestiniens hors de danger, y compris en lâchant des tracts, en téléphonant et en envoyant des SMS », selon une déclaration de Jérusalem sur la question.

« Le CDH devrait lancer une enquête sur la décision du Hamas de transformer les hôpitaux en centres de commandements militaires, les écoles en dépôts d’armes et en plaçant des batteries de missiles à côté de terrains de jeux, de maisons privées et de mosquées. En omettant de condamner l’utilisation systématique du Hamas de boucliers humains et en blâmant Israël pour les décès causés par cette politique de boucliers humains grotesque, le HRC envoie un message au Hamas et aux organisations terroristes partout dans le monde que l’utilisation de civils comme boucliers humains est une stratégie efficace. »

Il ajoute que « comme l’enquête qui a conduit à l’infâme rapport Goldstone – un rapport auquel son propre auteur a finalement renoncé – cette enquête par un tribunal kangourou est une fatalité.

« Le résultat prévisible sera la diffamation contre Israël et même une plus grande utilisation par le Hamas de boucliers humains à l’avenir. Ceux qui paieront le prix seront non seulement les Israéliens mais aussi des Palestiniens pour lesquels le Hamas aura redoubler d’efforts pour les utiliser comme boucliers humains à l’avenir « .

– Raphaël Ahren

C’est vous qui le dites...