Rechercher

Pour la première fois en tant que président, Biden soutient la solution à 2 Etats

Le président américain Joe Biden écoute le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d'une déclaration commune dans la ville de Bethléem, en Cisjordanie, le 15 juillet 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)
Le président américain Joe Biden écoute le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d'une déclaration commune dans la ville de Bethléem, en Cisjordanie, le 15 juillet 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

Le président américain Joe Biden a appelé à une solution à deux États « le long des frontières de 1967 » avec des échanges territoriaux mutuellement convenus, pour la première fois en tant que président, lors d’une déclaration conjointe avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Bethléem.

« Le peuple palestinien mérite un État indépendant, souverain, viable et contigu », a déclaré Biden, se démarquant ainsi nettement de la proposition de paix de Trump, qui n’offrait aux Palestiniens qu’un État semi-contigu tout en permettant à Israël de conserver toutes ses implantations.

Dans de rares commentaires d’un président américain concernant le sort des Palestiniens, Biden a dit « savoir que l’objectif de deux États semble si lointain lorsque des indignités comme les restrictions de mouvement et de voyage ou l’inquiétude quotidienne concernant la sécurité de vos enfants sont réelles et immédiates ».

Biden a toutefois souligné que « le terrain n’est pas mûr en ce moment » pour relancer les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens, mais affirme que son administration continuera à essayer de favoriser les progrès entre les deux parties.

Le président américain a demandé à Israël de prendre des mesures pour faciliter le quotidien des Palestiniens et a appelé les Palestiniens à mettre en œuvre des réformes de leur système politique et sociétal.

C’est vous qui le dites...