Un homme guérit du virus après plus de 2 semaines sous respirateur et sédation
Rechercher

Confinement total à Yom HaAtsmaout et fermeture des cimetières à Yom HaZikaron

Le nombre de décès s'élève dorénavant à 184 ; L'homme de 48 ans, mort sans comorbidité, était placé sous respirateur depuis une semaine et avait 14 enfants

  • Un homme juif porte un masque sur le visage pour éviter la propagation du coronavirus alors qu'il lit un rouleau de Torah au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
    Un homme juif porte un masque sur le visage pour éviter la propagation du coronavirus alors qu'il lit un rouleau de Torah au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
  • Un participant à un essai de vaccin anti-coronavirus reçoit une injection à Kansas City, dans le Missouri, le 8 avril 2020 (Crédit : Center for Pharmaceutical Research via AP)
    Un participant à un essai de vaccin anti-coronavirus reçoit une injection à Kansas City, dans le Missouri, le 8 avril 2020 (Crédit : Center for Pharmaceutical Research via AP)
  • Photo d'illustration : Des techniciens font un test de diagnostic pour le coronavirus dans un laboratoire des services de santé Leumit à Or Yehuda, le 19 mars 2020 (Crédit : Flash90)
    Photo d'illustration : Des techniciens font un test de diagnostic pour le coronavirus dans un laboratoire des services de santé Leumit à Or Yehuda, le 19 mars 2020 (Crédit : Flash90)
  • Un membre de l'équipe médicale Clalit, portant une tenue de protection, manipule des échantillons de test du COVID-19 à Lod, le 12 avril 2020. 
(Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
    Un membre de l'équipe médicale Clalit, portant une tenue de protection, manipule des échantillons de test du COVID-19 à Lod, le 12 avril 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
  • Des Juifs prient aux abords d'une synagogue dans la ville de Beitar Illit, en Cisjordanie, le 29 mars 2020 (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)
    Des Juifs prient aux abords d'une synagogue dans la ville de Beitar Illit, en Cisjordanie, le 29 mars 2020 (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)
  • Des soldat se préparent à distribuer des rations de nourriture aux résidents des villes et localités durement touchées par le coronavirus, photo sans date.
(Armée israélienne)
    Des soldat se préparent à distribuer des rations de nourriture aux résidents des villes et localités durement touchées par le coronavirus, photo sans date. (Armée israélienne)

Le Times of Israël suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël :

Une femme de 100 ans succombe au coronavirus

Une femme âgée de 100 ans est décédée après avoir contracté le coronavirus, ce qui porte à 182 le nombre de décès en Israël.

Le centre médical Kaplan a déclaré avoir autorisé la fille de la défunte à faire ses adieux, vêtue d’équipement de protection.

A l’ouverture de la cérémonie de Yom HaShoah, Gantz évoque sa mère, survivante

La cérémonie annuelle de la Knesset à l’occasion de Yom HaShoah a débuté par un discours de Benny Gantz, chef de Kakhol lavan et fils de survivants de la Shoah.

Il a évoqué son enfance à Kfar Ahim, où vivaient de nombreux survivants de la Shoah. Ils étaient peu nombreux à raconter leur passé.

« Ce n’est que plus tard que mes parents se sont autorisés à raconter leur histoire. Je me rappelle d’une fois, quand ma mère a raconté à ma fille Noga les derniers jours et les dernières heures à Bergen-Belsen, avant la libération. Elle avait alors 16 ou 17 ans, et n’était que l’ombre d’elle-même, elle pesait 28 kilos. Et quand ma fille lui a demandé ‘comment as-tu tenu le coup ?’, elle a répondu : ‘je voulais voir comment tout cela se terminerait’. Elle a vu comment les choses se sont terminées, et a participé à la création de l’Etat d’Israël. »

Il a ajouté qu’Israël avait le devoir de protéger et d’aider les survivants de la Shoah, et particulièrement maintenant, en temps de pandémie, où ils sont seuls.

Il a également évoqué l’accord de coalition signé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et a déclaré qu’il a « pris sur lui de protéger la démocratie, car je pense qu’elle est source de pouvoir dans notre société », et a précisé qu’il voulait fédérer les Israéliens.

La victime de 48 ans est un rabbin de Bnei Brak, père de 14 enfants

L’homme de 48 ans qui a succombé cette nuit au Covid-19, a été identifié. Il s’agit du rabbin Chaim Aharon Torchin, directeur de la yeshiva Or Yitzhak à Bnei Brak.

Torchin laisse derrière lui sa femme et leurs 14 enfants.

L’hôpital Ichilov, où il a été pris en charge, a souligné qu’il ne présentait aucun antécédent médical.

Une dizaine d’adolescents écope d’une amende après une fête en extérieur

Une dizaine d’Israéliens de Rishon Lezion ont écopé d’une amende pour avoir organisé une fête en extérieur lundi soir, enfreignant les règles en vigueur dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, et à la veille de Yom HaShoah.

Selon la Douzième chaîne, 25 personnes, âgées de 16 à 20 ans, ont participé à la fête. Certains ont réussi à s’enfuir avant que les forces de l’ordre ne dispersent les participants. Douze amendes ont été infligées.

Reprise des programmes d’éducation spécialisée, avec 3 élèves par classe

Près de 50 000 élèves scolarisés dans des établissements d’éducation spécialisées ont repris ce matin le chemin de l’école. Si le ministère de la Santé a imposé certaines restrictions, des parents les jugent inapplicables.

Selon les règles du ministère de la Santé, les programmes d’éducations spécialisés sont autorisés à reprendre par groupe de trois enfants, avec un intervalle de 15 minutes entre chaque groupe.

Les écoles ont été désinfectées avant le retour des élèves, a rapporté la Douzième chaîne.

Le reportage télévisé a relayé les propos de parents qui critiquaient ces règles, qui prévoient des mesures de distanciation sociale, affirmant qu’il n’est pas réaliste de demander aux élèves de ne pas se toucher et de porter des masques.

Les parents auraient également été frustrés par les durées limitées des cours et les thérapies proposées en raison de la répartition des élèves en petits groupes.

La quarantaine obligatoire pour tous les arrivants prolongée jusqu’au 6 mai

Le gouvernement israélien a prolongé mardi les directives d’urgence qui permettent à Israël de mettre en quarantaine toutes les personnes arrivant dans le pays dans des hôtels spécialement équipés, afin d’endiguer l’épidémie de coronavirus.

Ces règles sont désormais en vigueur jusqu’au 6 mai.

Un trentenaire de Rahat porteur du Covid-19 hospitalisé de force

Un homme âgé d’une trentaine d’années, originaire du sud d’Israël, a été hospitalisé contre son gré après avoir contracté le coronavirus. Il avait refusé de s’installer dans un hôtel d’isolation, selon Ynet.

L’homme, résident de Rahat, a également écopé de 5 000 shekels d’amende pour désobéissance.

Il a été interpellé par la police en se rendant au travail, malgré son diagnostic.

L’hospitalisation forcée est rare est Israël. Les autorités sanitaires tentent d’encourager les porteurs du virus à s’isoler ou à s’installer dans des hôtels réquisitionnés à cet effet, de leur propre gré.

Le ministère de la Santé a franchi un cap, avec 12 281 tests effectués lundi

Le ministère de la Santé a annoncé qu’il avait effectué 12 281 tests de dépistage de coronavirus hier lundi, une première.

Les tests ont oscillé entre 9 000 et 10 000 par jour ces derniers jours, et les responsables de la santé disent qu’ils espèrent augmenter encore les chiffres grâce à l’introduction de nouveaux équipements de test achetés en Chine.

Un membre de l’équipe médicale du Magen David Adom, portant un équipement de protection, manipule un test de coronavirus effectué sur un patient à Jérusalem, le 17 avril 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

De jeunes religieux avec des étoiles jaunes contre la fermeture des synagogues

Hier, plusieurs résidents ultra-orthodoxes de Beit Shemesh qui protestaient contre les mesures de distanciation sociale et l’interdiction de prier dans les synagogues en raison de la pandémie de coronavirus ont arboré des étoiles jaunes rappelant la Shoah.

בית שמש עכשיו: חרדים קיצוניים בהפגנות אלימות נגד האיסורים של משרד הבריאות לגבי התקהלות בבתי כנסת. עשרות מפגינים עונדים…

פורסם על ידי ‏מחאת השבת‏ ב- יום שני, 20 באפריל 2020

Les protestataires semblaient comparer leur traitement par les autorités israéliennes à la persécution des Juifs par les nazis.

Des manifestants ultra-orthodoxes extrémistes ont, à plusieurs reprises, suscité l’indignation du public pour avoir utilisé des symboles de la Shoah, notamment des étoiles jaunes et des uniformes de camp de concentration rayés, afin de protester contre des injustices supposées.

Un homme guérit du virus après plus de 2 semaines sous respirateur et sédation

Le site d’information Ynet a rapporté une nouvelle positive : un patient atteint du coronavirus gravement malade s’est rétabli.

L’homme de 58 ans était dans un état grave et était sous sédation et sous respirateur depuis plus de deux semaines, mais il s’est maintenant rétabli et a pu rentrer chez lui.

Des employés du Magen David Adom dans des vêtements de protection contre le coronavirus évacuent un malade aux abords d’une unité de prise en charge COVID-19 de l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 20 avril 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Confinement total à Yom HaAtsmaout et fermeture des cimetières à Yom HaZikaron

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décidé de décréter le bouclage des villes israéliennes pendant Yom HaAtsmaout (la fête de l’indépendance) mercredi prochain afin d’empêcher les réjouissances et les rassemblements de foule, a annoncé le cabinet du Premier ministre.

Et pour Yom HaZikaron, lundi et mardi, les cimetières resteront fermés et les familles ne pourront pas se rendre sur les tombes de leurs proches. Des petites cérémonies se tiendront dans les cimetières militaires et seront retransmises au public, selon les responsables.

Un bouclage quasi-total des villes sera également imposé ce jour-là, les habitants n’étant autorisés à quitter leur ville que pour faire les courses indispensables ou pour se rendre au travail.

Le gouvernement sera invité à approuver ces deux mesures dans la soirée.

Feux d’artifice tirés depuis le mont Herzl, vu au-dessus de la Knesset à Jérusalem, marquant le début des célébrations du 71e Yom HaAtsmaout, (fête de l’indépendance d’Israël), le 8 mai 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Trois autres décès dus au coronavirus portent le bilan à 184

Le nombre de décès dus au coronavirus est passé à 184 avec la mort de trois autres patients, selon le ministère de la Santé.

Le ministère a d’abord envoyé un rapport erroné affirmant que 197 personnes étaient mortes – un bond de 18 morts – mais il s’est rétracté quelques minutes plus tard avant d’envoyer les chiffres exacts. Les autorités ont déclaré que l’erreur était due à une mauvaise saisie des données dans le système.

Par ailleurs, le nombre de cas de virus s’élève à 13 942, avec 139 personnes dans un état grave, dont 113 sont sous respirateur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Un homme guérit du virus après plus de 2 semaines sous respirateur et sédation

Le site d’information Ynet a rapporté une nouvelle positive : un patient atteint du coronavirus gravement malade s’est rétabli.

L’homme de 58 ans était dans un état grave et était sous sédation et sous respirateur depuis plus de deux semaines, mais il s’est maintenant rétabli et a pu rentrer chez lui.

Des employés du Magen David Adom dans des vêtements de protection contre le coronavirus évacuent un malade aux abords d’une unité de prise en charge COVID-19 de l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 20 avril 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)