Ll’Eintracht Francfort va déchoir un ancien nazi de sa présidence d’honneur
Rechercher

Ll’Eintracht Francfort va déchoir un ancien nazi de sa présidence d’honneur

Rudolf Gramlich, deux fois à la tête du club et mort en 1988, avait été nommé président d'honneur du club de foot alors qu'il avait servi en tant qu'officier SS sous le régime nazi

Drapeau de l'Allemagne (Crédit : domaine public)
Drapeau de l'Allemagne (Crédit : domaine public)

Le président du club de football allemand de l’Eintracht Francfort, Peter Fischer, compte révoquer dimanche, à titre posthume, un titre honorifique décerné à un ancien président du club, en raison de son passé nazi.

Rudolf Gramlich, deux fois à la tête du club (1938-1942) et (1955-1970), avait été nommé président d’honneur de l’Eintracht alors qu’il avait servi en tant qu’officier SS entre 1939 et 1940 sous le régime nazi d’Adolf Hitler. Il est mort en 1988.

« La manière dont l’Eintracht Francfort fait face ce weekend à ses responsabilités est un exemple et un signal important », a déclaré le président de la Fédération allemande de football (DFB), Fritz Keller.

« Cette souffrance sans précédent qui a été infligée aux gens est d’autant plus douloureuse que le football, qui est aujourd’hui synonyme de compréhension et de diversité et contre le racisme et la discrimination, n’a pas résisté à l’époque. Au contraire, il était complice « , a-t-il ajouté.

Gramlich, capitaine de l’équipe d’Allemagne pendant les Jeux olympiques de 1936 à Berlin, est devenu en 1975 membre honoraire de la DFB. Il avait auparavant été président de la commission de la Bundesliga au sein de la Fédération allemande (1968-1974).

La DFB a affirmé qu' »à la lumière des nouvelles découvertes que l’Eintracht présentera » dimanche, elle examinerait si d’autres distinctions accordées à Gramlich peuvent également être révoquées.

Keller a également souligné que l’ancien président de la Fédération allemande de football de 1925 à 1945, Felix Linnemann, avait participé activement à la déportation des Sinté et des Roms vers Auschwitz sous le régime nazi.

« Nous avons une responsabilité particulière », a-t-il insisté.

La Fédération allemande de football organise lundi une « Journée du souvenir » avec de nombreuses activités pour rendre hommage aux victimes de la Shoah, le jour du 75e anniversaire de la libération du camp nazi d’Auschitwz-Birkenau, en Pologne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...