Logo nazi : les propriétaires d’un café ukrainien s’excusent après une erreur
Rechercher

Logo nazi : les propriétaires d’un café ukrainien s’excusent après une erreur

Le café, situé dans une ancienne synagogue, s'est excusé après que son nouveau logo a ressemblé au symbole des éclairs des escadrons SS

Le nouveau logo du Café Escobar en Ukraine ressemble à l'insigne SS nazi. (Crédit : Cafe Escobar via JTA)
Le nouveau logo du Café Escobar en Ukraine ressemble à l'insigne SS nazi. (Crédit : Cafe Escobar via JTA)

JTA – Les propriétaires d’un café ukrainien installé dans une ancienne synagogue ont déclaré qu’ils avaient intégré deux paratonnerres dans le logo afin de promouvoir les qualités revigorantes du café.

Au lieu de cela, ils ont pataugé dans un champ de mines politique car ils ont au final reproduit le symbole des SS, la force d’élite meurtrière de l’Allemagne nazie.

Mardi, les propriétaires ont déclaré que tout cela « est un cas de police (de caractères) qui a mal tourné » et se sont excusés auprès de « quiconque a pu être blessé ». C’était un essai qui n’a jamais été pleinement mis en œuvre, ont-ils dit, et ils abandonneront le logo.

Le café Escobar de Chervnitsi, près de Lviv, a présenté le logo le 25 juillet dans une vidéo montrant un porte-filtre portant les lettres « Essco », dans lequel les S ressemblent beaucoup au logo SS également conçu pour évoquer deux paratonnerres.

Le symbole SS est offensant pour beaucoup dans toute l’Europe, mais surtout en Ukraine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des hommes originaires de l’ouest du pays ont été enrôlés dans une unité SS, la 14e division de grenadiers Waffen, également connue sous le nom de 1re division galicienne.

Détestés par certains pour les nombreux meurtres perpétrés par ses troupes, les soldats de la 1re division galicienne sont également célébrés comme des héros en Ukraine aujourd’hui, principalement pour avoir combattu l’Union soviétique. Le conflit actuel de l’Ukraine avec la Russie, qui a débuté en 2014, a généralisé la glorification du 1er Galicien et d’autres collaborateurs nazis, tout en lançant un débat polarisant dans la société.

Eduard Dolinsky, le directeur du Comité juif ukrainien, a été le fer de lance des efforts visant à délégitimer l’imagerie nazie et l’hommage aux collaborateurs en Ukraine, et lundi, il a publié le matériel promotionnel du Café Escobar sur sa page Facebook. La photo montrait une jeune femme séduisante étudiant un menu orné du logo.

Heinrich Himmler, au centre, passe en revue les troupes de la division d’infanterie SS-Volontaire de Galice, le 3 juin 1944. (Crédit : AP/US Holocaust Memorial Museum, avec l’aimable autorisation de Atlantic Foto Verlag Berlin)

« Un café portant les symboles des SS nazis est situé à Tchernivtsi, dans la synagogue St. 31 », a écrit Dolinsky dans une litote typique sur sa page, qui compte plus de 23 000 adeptes.

Ces derniers ont réagi de façon moins réservée, accusant les propriétaires de sympathies fascistes et qualifiant les photos de preuve de dégénérescence morale.

Le Café Escobar a décliné une demande de commentaire de la Jewish Telegraphic Agency.

Le café a conservé une partie du texte hébreu sur les murs de l’époque de la Grande Synagogue de Chervnitsi, un bâtiment éclectique de 1853 combinant des éléments baroques et classiques. Son matériel promotionnel mettait en avant les écrits en hébreu.

Dans son post mardi, le café a déclaré que le logo était un gros malentendu.

« En fait, c’est le cas d’une police (de caractères) qui a mal tourné. C’était un essai », ont déclaré les propriétaires dans le post Facebook. « Dans notre imagination, nous avons vu deux paratonnerres comme symbole de l’énergie, mais la police a été choisie sans succès. »

Le logo et la police, ont-ils précisé, n’ont « rien à voir avec la SS. »

« Nous n’avons fait aucune référence aux nazis, nous vous l’assurons ! Et désolé si cela a provoqué des émotions négatives. Nous nous excusons auprès de tous ceux dont les sentiments ont pu être blessés. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...