Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Londres appelle Jérusalem à ne pas engager de représailles contre Téhéran

Le chef de la diplomatie britannique a affirmé envisager de nouvelles sanctions contre l'Iran après l'attaque contre Israël qu'il a décrite comme une une "double défaite pour l'Iran"

Le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, s'adresse aux médias à son arrivée à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN au siège de l'OTAN à Bruxelles, le 3 avril 2024. (Crédit : Virginia Mayo/AP)
Le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, s'adresse aux médias à son arrivée à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN au siège de l'OTAN à Bruxelles, le 3 avril 2024. (Crédit : Virginia Mayo/AP)

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron a appelé lundi Israël à ne pas mener de représailles contre l’Iran après l’attaque menée durant le week-end par Téhéran.

« Nous voulons éviter une escalade de ce conflit », a déclaré le chef de la diplomatie britannique sur les ondes de la BBC, « nous disons très clairement que nous ne soutenons pas une frappe en représailles ».

Israël et ses alliés ont affirmé avoir intercepté la quasi-totalité des plus de 350 missiles et drones envoyés par l’Iran dans la nuit de samedi à dimanche dans une attaque directe inédite sur le territoire israélien.

« L’Iran a tenté une attaque massive contre Israël », qui si elle n’avait pas été contrecarrée avec succès aurait pu faire « des milliers de victimes », a déclaré David Cameron.

Il s’agit selon lui d’une « double défaite pour l’Iran » car « non seulement l’opération n’a pas été couronnée de succès et presque toutes les armes ont été abattues », mais le monde voit aussi « l’influence maligne » de Téhéran dans la région.

David Cameron a ainsi exhorté Israël à « prendre la victoire », comme le président américain Joe Biden l’a suggéré.

Des missiles intercepteurs tirés vers des drones et des missiles iraniens dans le ciel de Tel Aviv, en Israël, le 14 avril 224. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le chef de la diplomatie britannique a en outre affirmé un peu plus tôt dans une émission télévisée de la BBC que Londres envisageait de nouvelles sanctions contre l’Iran.

« Oui, absolument », a-t-il répondu, interrogé à cet égard, « nous continuerons à regarder quelles mesures supplémentaires nous pouvons prendre ».

Il a indiqué que le Premier ministre Rishi Sunak évoquerait la question dans une déclaration au Parlement, attendue dans la journée selon les médias britanniques.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.