Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

L’ONG Open Arms, dénonce un « génocide », suspend sa mission d’aide à Gaza

« Cette attaque, perpétrée par l’armée israélienne lundi dernier, marque un tournant douloureux dans nos efforts visant à atténuer la crise humanitaire à Gaza », a déclaré Open Arms

Le navire Open Arms, qui transportait des rations alimentaires fournies par le groupe humanitaire World Central Kitchen et prévues pour la bande de Gaza, amarré dans le port de Larnaca, sur la côte sud de Chypre, le 3 avril 2024. (Crédit : Etienne Torbey/AFP)
Le navire Open Arms, qui transportait des rations alimentaires fournies par le groupe humanitaire World Central Kitchen et prévues pour la bande de Gaza, amarré dans le port de Larnaca, sur la côte sud de Chypre, le 3 avril 2024. (Crédit : Etienne Torbey/AFP)

L’organisation non gouvernementale espagnole Open Arms a déclaré rejoindre l’association caritative américaine World Central Kitchen (WCK) dans sa décision de suspendre ses tentatives visant à acheminer de l’aide à Gaza par voie maritime après que sept employés de WCK ont été tués lundi dans une frappe aérienne israélienne.

Les deux organisations caritatives avaient travaillé ensemble pour lancer un couloir maritime d’aide humanitaire vers Gaza depuis Chypre en mars, et avaient terminé le déchargement d’environ un tiers de la cargaison expédiée lorsque le convoi de travailleurs de WCK a été touché le 1er avril.

« Cette attaque, perpétrée par l’armée israélienne lundi dernier, marque un tournant douloureux dans nos efforts visant à atténuer la crise humanitaire à Gaza », a déclaré Open Arms dans une déclaration écrite.

Environ 240 tonnes de nourriture sont rentrées à Chypre hier dans un convoi dirigé par le navire de sauvetage d’Open Arms après l’arrêt de l’opération de déchargement à la suite de la frappe.

« Avec l’arrivée hier du navire Open Arms à Larnaca, à Chypre, la mission en alliance avec WCK dans le couloir humanitaire vers la bande de Gaza est suspendue », a déclaré Open Arms.

L’ONG a cité son directeur, Oscar Camps, qui a qualifié Gaza de « laboratoire dystopique où le sang des gens coule tandis que les technologies de guerre sont testées et perfectionnées, dirigées par des algorithmes de plus en plus automatisés qui permettent de diluer toute responsabilité humaine, en utilisant la technologie et en banalisant le mal ».

« Maintenant, les États s’empressent d’exprimer leurs condoléances aux familles, mais ils ne font pas preuve de la même précipitation pour arrêter l’envoi d’armes vers ce laboratoire de destruction », a déclaré Camps. « Combien d’humanité doit encore être perdue dans ce génocide ? »

Israël a reconnu mardi avoir mené par erreur la frappe aérienne qui a tué sept membres du personnel de WCK qui déchargeaient de la nourriture amenée par mer dans la bande de Gaza, zone en guerre depuis le massacre du Hamas du 7 octobre en Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.