Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Israël furieux d’avoir été ajouté à la « liste de la honte » de l’ONU pour les violations présumées des droits des enfants

Israël figure pour la 1e fois sur la liste aux côtés du Hamas et du Jihad islamique palestinien ; Netanyahu dénonce une décision "délirante", Tsahal étant "l"armée la plus morale du monde" ; cette décision aura une incidence sur les liens avec l'ONU

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Les troupes de l'armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo approuvée à la publication le 2 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes de l'armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo approuvée à la publication le 2 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Israël, le groupe terroriste palestinien du Hamas et le Jihad islamique palestinien ont été ajoutés à la « liste de la honte » des Nations unies, qui est jointe à un rapport annuel publié par le bureau du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, qui documente les violations présumées des droits des enfants dans les conflits armés, ce qui a suscité l’indignation à Jérusalem.

C’est la première fois qu’Israël, le Hamas et le Jihad islamique palestinien figurent sur cette liste, rejoignant ainsi la Russie, l’État islamique, Al-Qaïda, Boko Haram, l’Afghanistan, l’Irak, Myanmar, la Somalie, le Yémen et la Syrie. Israël est ainsi le premier pays démocratique à figurer sur la liste.

L’année dernière, la Russie a été ajoutée à la liste pour la première fois en raison du traitement qu’elle a réservé aux enfants lors de la guerre contre l’Ukraine.

Le rapport ne sera pas publié avant vendredi prochain, mais le bureau de Guterres a appelé vendredi l’ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies, Gilad Erdan, pour l’informer officiellement de la décision d’inclure Israël dans le rapport. Le Conseil de sécurité des Nations unies tiendra une audience le 26 juin pour discuter du rapport.

Les rapports précédents comprenaient des chapitres sur le conflit israélo-palestinien, accusant Israël de graves violations des droits des enfants. Cependant, Israël n’avait jamais été inclus dans l’annexe, à la fin du rapport, qui liste les « partis répertoriés qui n’ont pas mis en place des mesures au cours de la période considérée pour améliorer la protection des enfants ». Cette annexe est généralement nommée la « liste de la honte ».

Cette décision a déclenché un signal d’alarme à Jérusalem, étant donné que le rapport est régulièrement cité par les fonctionnaires de l’ONU et qu’il sera probablement utilisé pour ternir davantage l’image d’Israël au sein de la communauté internationale.

La représentante spéciale des Nations unies pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, s’exprimant lors d’une conférence de presse, à Yangon, au Myanmar, le 29 mai 2018. (Crédit : Thein Zaw/AP)

Les implications pratiques de l’inclusion d’Israël comprennent la mise en place d’un « mécanisme de surveillance et de communication de l’information » par le bureau de la représentante spéciale de M. Guterres pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, la diplomate argentine qui a rédigé le rapport. Le mécanisme de surveillance sera chargé d’organiser des entretiens avec les responsables israéliens, de fixer des critères à respecter pour s’assurer que les violations présumées des droits des enfants sont prises en compte et de présenter des rapports d’avancement au Conseil de sécurité.

Certaines parties du projet divulgué à la presse comprennent des allégations selon lesquelles Israël a commis des crimes de guerre qui ont spécifiquement porté atteinte à des enfants.

Environ 8 000 enfants ont été tués dans la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza, selon le ministère de la Santé dirigé par le groupe terroriste palestinien. Ce chiffre n’a pas été vérifié de manière indépendante et a chuté d’environ 6 500 le mois dernier, ce qui soulève des questions supplémentaires quant à la véracité des données fournies par les autorités du Hamas, qui ont également été utilisées dans le rapport de l’ONU sur les enfants et les conflits armés.

Le projet divulgué accuse également Israël d’utiliser des bombes à grande échelle dans des zones très fréquentées, ce qui a entraîné la mort d’enfants, d’imposer un siège à Gaza qui a empêché l’aide d’atteindre les enfants et de cibler des infrastructures essentielles qui ont eu des effets néfastes sur la santé des enfants.

Le projet de rapport souligne également les attaques répétées des résidents d’implantations contre les Palestiniens de Cisjordanie, y compris les enfants, qui sont restées presque entièrement impunies par les autorités israéliennes et ont donné lieu à des sanctions de la part des États-Unis et d’autres pays dans le monde.

Les forces de sécurité israéliennes sont également accusées de recruter des mineurs palestiniens comme informateurs – une accusation qu’Israël nie, tout comme une autre allégation du rapport selon laquelle il utilise des enfants palestiniens comme boucliers humains lors de ses opérations à Gaza et en Cisjordanie.

Dans la section consacrée aux groupes terroristes palestiniens, qui ont également été inclus dans la « liste de la honte », le projet divulgué souligne certaines des atrocités commises contre des enfants au cours de l’assaut barbare et sadique du 7 octobre menée par le Hamas.

Jérusalem s’est indignée de son inscription sur la liste noire, le Premier ministre Benjamin Netanyahu déclarant : « Les Nations unies se sont inscrites aujourd’hui sur la liste noire de l’histoire en se joignant aux partisans des assassins du Hamas. Tsahal est l’armée la plus morale du monde et aucune décision délirante de l’ONU n’y changera rien. »

La mission israélienne auprès de l’ONU a filmé Erdan recevant la notification officielle vendredi de la part du chef de cabinet de Guterres.

« Vous savez que l’armée israélienne est l’armée la plus morale du monde. Cette décision immorale ne fera qu’aider les terroristes et récompenser le Hamas. Le seul qui figure aujourd’hui sur la liste noire est le secrétaire général dont les décisions, depuis le début de la guerre et même avant, récompensent les terroristes, les incitant à utiliser des enfants pour commettre des actes terroristes », a déclaré l’envoyé israélien.

« Désormais, le Hamas continuera encore davantage à utiliser les écoles et les hôpitaux, car cette décision honteuse du secrétaire général ne fera que donner au Hamas un espoir de survivre et ne fera que prolonger la guerre et les souffrances. Honte à lui », a déclaré Erdan.

« Je suis totalement choqué et dégoûté par cette décision honteuse », a ajouté Erdan dans un communiqué. « Maintenant, le Hamas va continuer à utiliser les écoles et les hôpitaux parce que cette décision honteuse du secrétaire général ne fera que donner de l’espoir au Hamas », a-t-il ajouté.

Israel Katz, ministre des Affaires étrangères, a déclaré que la décision d’ajouter l’armée israélienne à cette liste « aura des conséquences sur les relations d’Israël avec l’ONU ».

« La décision honteuse du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, d’inclure Tsahal dans la liste noire est un acte infâme », a écrit Katz sur X.

« Guterres, qui a respecté une minute de silence en mémoire du président iranien qui a exécuté des dizaines de milliers d’innocents, restera dans l’histoire comme un secrétaire général antisémite qui a choisi d’ignorer les crimes sexuels du Hamas et le droit d’Israël à l’autodéfense », a ajouté Katz.

« Les forces de défense israéliennes sont l’armée la plus morale au monde, et aucun rapport fictif ne changera cela. Cette mesure aura des conséquences sur les relations d’Israël avec les Nations unies. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.