L’opposition reproche à Netanyahu la hausse des attaques terroristes
Rechercher

L’opposition reproche à Netanyahu la hausse des attaques terroristes

Herzog affirme que Netanyahu "a perdu le contrôle de la situation sur la sécurité" ; Liberman se lamente "sur la perte de dissuasion israélienne"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adressant  aux Juifs américains à propos de l'accord nucléaire avec l'Iran dans une webconférence en direct, le mardi 4 août 2015 (Capture d'écran)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adressant aux Juifs américains à propos de l'accord nucléaire avec l'Iran dans une webconférence en direct, le mardi 4 août 2015 (Capture d'écran)

Les partis politiques de l’opposition israélienne ont critiqué samedi soir le Premier Ministre Benjamin Netanyahu pour son incapacité à assurer la sécurité en tant que dirigeant, suite aux attaques terroristes à Jérusalem et en Cisjordanie qui ont tué quatre personnes depuis jeudi soir.

Le chef de l’opposition et président du parti l’Union sioniste Isaac Herzog a accusé le gouvernement de Netanyahu de « faire preuve d’échec total quant à la gestion et au maintien de la sécurité et de la tâche nationale qui est de protéger la sécurité de Jérusalem ».

« Netanyahu a perdu le contrôle de la sécurité des Israéliens, » a-t-il écrit sur Facebook.

« Le gouvernement n’a pas de « réel » projet pour vaincre le terrorisme, c’est clair pour tous les Israéliens ».

Alors que les « terroristes haineux » doivent être punis à la plus longue peine prévue par la loi, Herzog affirme que le « gouvernement doit avoir des policiers et employer des mesures et ne pas faire seulement des déclarations et de vagues slogans. »

La députée du parti l’Union sioniste, Tzipi Livni, a declaré que « le vide actuel de dirigeant de qualité » laisse les citoyens israéliens vulnérables face à des attaques terroristes. »

« Netanyahu qui pendant des années a été crédité d’établir la sécurité est responsable de la détérioration de cette même sécurité, » a déclaré l’ancienne ministre de la Justice et négociatrice en chef avec les Palestiniens samedi sur la Deuxième chaîne.

Le renforcement des forces de sécurité dans la lutte contre le terrorisme ne se fait pas dans des discours tenus à l’ONU mais dans des prises de décisions qui minimiseront les tensions, a-t-elle affirmé.

« Ce vide politique est une bombe à retardement et expose les citoyens israéliens au terrorisme qui amoindrit la souveraineté israélienne à Jérusalem, » a-t-elle ajouté.

L’ancien ministre des Affaires étrangères et président du parti nationaliste Israel Beytenu, Avigdor Liberman a posté sur Facebook des photos de l’attaque avec la légende suivante : ‘voici ce à quoi ressemble la perte de contrôle et de dissuasion ».

Le président du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a quant à lui affirmé que « le gouvernement Netanyahu a échoué à fournir la sécurité aux citoyens israéliens, trop occupé à se quereller pour des disputes internes ».

Lapid a également ajouté que l’Autorité palestinienne partage le blâme pour son incitation à la haine autour des récentes tensions au mont du Temple où des émeutiers palestiniens et les forces de sécurité israéliennes se sont affrontés pendant des semaines.

Le ministre de l’Agriculture et député du parti HaBayit HaYehudi, Uri Ariel a condamné les récentes vagues d’attaques contre les juifs.

Sur un post Facebook, Ariel a affirmé que « la violence était le résultat de l’incitation à la haine par l’Autorité palestinienne. D’un côté, je demande au Premier ministre d’agir avec une poigne de fer contre le terrorisme, de l’autre de cesser le gel de la construction en Judée-Samarie. »

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a déclaré que l’Autorité palestinienne et les mosquées locales étaient responsables d’avoir incité aux récentes attaques terroristes et a appelé Netanyahu à « adopter » une position plus sévère contre les coupables, responsables d’avoir incité à la violence.

Lors d’une interview donnée sur la Deuxième chaîne depuis les lieux de l’attaque, Barkat a insisté que le gouvernement durcisse sa réponse face aux coupables et à ceux qui encouragent le terrorisme.

La députée travailliste Shelly Yachimovich a fustigé le Premier ministre Benjamin Netanyahu suite à la détérioration de la sécurité à Jérusalem.

« Il est difficile de souhaiter de bonnes vacances aujourd’hui. Je serai très politique. A droite, vraiment le gouvernement au pouvoir au pays et très à droite », écrit-elle sur Facebook.

Yachimovich critique « l’appel bizarre » d’Yisrael Katz, qui en tant que vice-Premier ministre remplace actuellement Netanyahu qui est encore à l’étranger, lancé à l’opposition de « s’unir afin que les Israéliens puissent vivre en sécurité. »

Les commentaires de Katz, « créent une fausse image […], comme si « la gauche » – cette entité démoniaque qui est à blâmer pour tout et pour rien – était mystérieusement responsable de la situation et si seulement nous nous unissions « tout irait bien, » a affirmé Yachimovich.

Deux israéliens sont morts suite à leurs blessures samedi soir après avoir été poignardés samedi soir dans la Vieille Ville de Jérusalem dans une attaque terroriste.

Le terroriste a été identifié comme Muhanad Shafeq Halabi, âgé de 19 ans originaire de Al Bireh, près de Ramallah en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...