L’or et le bronze pour Israël à l’Abu Dhabi Grand Slam
Rechercher

L’or et le bronze pour Israël à l’Abu Dhabi Grand Slam

Malgré la victoire des judokas Gili Cohen et Tal Flicker, Abu Dhabi a maintenu sa décision et a accroché le drapeau de la fédération internationale de judo à la place du drapeau israélien

Gili Cohen remporte la médaille de bronze dans la catégorie -52kg lors du Grand Chelem d’Abu Dhabi, le 26 octobre 2017. À côté de son nom figure le drapeau de la fédération internationale de judo, à cause d'un boycott des symboles israéliens par le pays organisateur. (Crédit : YouTube)
Gili Cohen remporte la médaille de bronze dans la catégorie -52kg lors du Grand Chelem d’Abu Dhabi, le 26 octobre 2017. À côté de son nom figure le drapeau de la fédération internationale de judo, à cause d'un boycott des symboles israéliens par le pays organisateur. (Crédit : YouTube)

La judoka Gili Cohen a remporté la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 52 kilos. Côté hommes, c’est Tal Flicker qui a décroché l’or dans la catégorie des moins de 66 kilos.

Ces victoires mettent en avant les conditions discriminatoires imposées à l’équipe israélienne par la fédération de judo du pays organisateur.

Abu Dhabi avait interdit à l’équipe israélienne d’arborer les lettres ISR sur leur kimono, imposé que l’hymne israélien ne soit pas joué en cas de victoire, et a refusé d’accrocher le drapeau israélien.

Le judoka Tal Flicker, médaillé d'or lors du Grand Chelem d’Abu Dhabi, le 26 octobre 2017. (Crédit : YouTube)
Le judoka Tal Flicker, médaillé d’or lors du Grand Chelem d’Abu Dhabi, le 26 octobre 2017. (Crédit : YouTube)

Une lettre de la fédération internationale de judo avait été adressée à la Fédération de judo des Émirats arabes unis, exigeant que « toutes les délégations, y compris la délégation israélienne, soit traitée avec équité, sans exception », soulignant que « chaque individu doit pouvoir pratiquer son sport sans souffrir d’une quelconque discrimination. »

Mais malgré la victoire de Cohen et de Flicker, Abu Dhabi a maintenu sa décision, et a accroché le drapeau de la fédération internationale de judo à la place du drapeau israélien.

Les drapeaux des pays des vainqueurs du Grand Chelem de judo à Abu Dhabi, le 26 octobre 2017. Une athlète israélienne a remporté le bronze mais le drapeau israélien a été remplacé par celui de la fédération internationale de judo à cause d'un boycott des symboles israéliens par le pays organisateur. (Crédit : YouTube)
Les drapeaux des pays des vainqueurs du Grand Chelem de judo à Abu Dhabi, le 26 octobre 2017. Une athlète israélienne a remporté le bronze mais le drapeau israélien a été remplacé par celui de la fédération internationale de judo à cause d’un boycott des symboles israéliens par le pays organisateur. (Crédit : YouTube)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...