Rechercher

Lors de sa rencontre avec des dirigeants juifs des EAU, Herzog dit s’inspirer de MBZ

Le président remercie Netanyahu et Trump d'avoir conclu les accords d'Abraham et dit que Biden travaille avec Israël à les élargir

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président Isaac Herzog rencontre des représentants de la communauté juive aux EAU, le 30 janvier 2022. Rangée du haut (de droite à gauche) : Yifat Turbiner, Steve Benchimol, le rabbin Levi Duchman, le rabbin Eli Abadi, Daniel Seal, Sarah Benchimol et Ross Kriel. Rangée du bas (de droite à gauche) : L'ambassadeur d'Israël aux EAU Amir Hayek, le président Isaac Herzog, la première dame Michal Herzog, l'ambassadeur des EAU en Israël Mohamed Al Khaja. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le président Isaac Herzog rencontre des représentants de la communauté juive aux EAU, le 30 janvier 2022. Rangée du haut (de droite à gauche) : Yifat Turbiner, Steve Benchimol, le rabbin Levi Duchman, le rabbin Eli Abadi, Daniel Seal, Sarah Benchimol et Ross Kriel. Rangée du bas (de droite à gauche) : L'ambassadeur d'Israël aux EAU Amir Hayek, le président Isaac Herzog, la première dame Michal Herzog, l'ambassadeur des EAU en Israël Mohamed Al Khaja. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le président Isaac Herzog et son épouse Michal ont rencontré des représentants de la communauté juive émiratie dimanche soir à Abu Dhabi.

Herzog a fait part de ses remerciements au puissant prince héritier des Émirats arabes unis, le cheikh Mohamed bin Zayed – connu sous le nom de MBZ – qualifiant le dirigeant de facto des Émirats arabes unis de « leader audacieux, un leader extraordinaire avec lequel j’ai passé quelques heures aujourd’hui et dont j’ai tiré une immense inspiration ».

Le président a également remercié l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, l’ancien président américain Donald Trump et le roi de Bahreïn Hamid bin Isa al Khalifa pour avoir permis la conclusion des accords d’Abraham.

Il a ajouté qu’avec l’administration du président américain Joe Biden, les dirigeants israéliens travaillaient actuellement à la signature d’accords de normalisation avec davantage de pays islamiques.

Le rabbin Elie Abadie, rabbin principal du Conseil juif des Émirats, a déclaré au Times of Israel que « c’était émouvant de voir le président de l’État d’Israël ici dans un pays arabe pour la première fois dans l’histoire ».

Herzog a dit aux dirigeants communautaires que sa réunion imprévue au palais privé de MBZ plus tôt dans la journée avait été « très chaleureuse, franche et informelle », selon Abadie. Les deux dirigeants ont discuté de la façon dont ils pourraient étendre les Accords d’Abraham, a-t-il dit.

Le président Isaac Herzog (G) parle avec le rabbin Levi Duchman des EAU à Abu Dhabi, le 30 janvier 2022. (Crédit : EAU juif)

Abadie a déclaré qu’il avait dit à Herzog « à quel point nous vivons bien aux EAU, à quel point nous nous sentons protégés, à quel point nous nous sentons bien accueillis. Nous avons une communauté qui offre des services non seulement aux Juifs locaux, mais aussi à tous ceux qui voyagent depuis Israël et depuis le monde entier, avec des lieux de culte, de l’alimentation casher, de l’apprentissage. »

Il y a environ 500 Juifs actifs dans la communauté juive des EAU, selon l’estimation d’Abadie.

La visite de Herzog « nous donne un sentiment de reconnaissance, un sentiment d’acceptation, un sentiment de représentation, et le sentiment que nous ne sommes pas orphelins », a déclaré Abadie. « C’est un bon sentiment ».

Plus tôt dans la journée, Herzog a rencontré MBZ pendant plus de deux heures.

Ensuite, Bin Zayed a invité Herzog à un entretien personnel non programmé dans son palais privé.

Herzog et son épouse ont atterri à Abu Dhabi dimanche matin pour la toute première visite officielle d’un président israélien aux Émirats arabes unis.

Le président et la première dame ont été accueillis de manière festive par le ministre des Affaires étrangères des EAU, le cheikh Abdullah bin Zayed, qui a joué les hymnes nationaux des deux pays et effectué une salve de 21 coups de canon. Ils ont ensuite tenu une réunion de travail, puis ils ont déjeuné avec les membres de la délégation de Herzog.

Le président Isaac Herzog rencontre le prince héritier d’Abou Dhabi, le cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan, le 30 janvier 2022 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Pendant le trajet depuis Israël, l’avion du président a survolé l’Arabie saoudite, un puissant État sunnite avec lequel Israël n’a pas de relations diplomatiques officielles. Selon le bureau de Herzog, ce dernier est entré dans le cockpit pour voir le désert saoudien, et il fait remarquer : « Sans aucun doute, c’est vraiment un moment très émouvant. »

Herzog doit également se rendre à Dubaï, où il rencontrera le Premier ministre Sheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum, le ministre de la Tolérance Sheikh Nahyan bin Mubarak, qui est le commissaire général de l’Expo 2020 de Dubaï, et des chefs d’entreprise émiratis.

Le président ouvrira également la Journée nationale d’Israël à l’Expo 2020 de Dubaï, lundi.

« J’apporte avec moi une bénédiction de paix et un message de paix à toute la région, aux peuples de la région », a déclaré Herzog plus tôt dans la journée. « La paix apporte avec elle la prospérité, le progrès et la croissance au bénéfice des peuples de la région. »

Isaac et Michal Herzog aux côtés du ministre des Affaires étragères émirati Sheikh Abdullah ben Zayed Al Nahyan à Abou Dhabi, le 30 janvier 2022.(Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

Israël et les Émirats arabes unis ont noué des liens dans le cadre des accords d’Abraham négociés par les États-Unis en 2020, révélant ainsi au grand jour plus d’une décennie de contacts secrets, et ont vu leurs relations s’épanouir depuis lors.

Avertissement aux voyageurs

Cette visite intervient après que les Émirats arabes unis ont été attaqués par les rebelles Houthis soutenus par l’Iran au Yémen, avec une attaque de drone sur des installations pétrolières à Abu Dhabi qui a tué trois travailleurs au début du mois.

Mercredi dernier, le département d’État américain a mis à jour ses conseils aux voyageurs pour l’État du Golfe, déconseillant aux Américains de s’y rendre en raison de la menace des missiles et des drones.

« La possibilité d’attaques visant des citoyens et des intérêts américains dans le Golfe et la péninsule arabique demeure une préoccupation constante et sérieuse », indique l’avis aux voyageurs.

« Les groupes rebelles opérant au Yémen ont déclaré leur intention d’attaquer les pays voisins, y compris les EAU, à l’aide de missiles et de drones. Les récentes attaques de missiles et de drones ont visé des zones peuplées et des infrastructures civiles. »

Jason Brodsky, directeur politique de United Against a Nuclear Iran, a déclaré au Times of Israel que l’Expo, en particulier pendant la Journée d’Israël et pendant la visite d’Herzog, pourrait constituer une cible attrayante pour les rebelles houthis.

« Ils essaient d’augmenter le coût pour les Émirats de cette manière », a-t-il déclaré. « Ils cherchent à faire des Émirats un environnement inhospitalier pour le monde des affaires internationales. Prendre pour cible l’Expo de Dubaï serait cohérent avec cette vision. »

Lors d’une manifestation, des partisans des rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, avec une fausse roquette pour dénoncer une frappe présumée de la coalition dirigée par les Saoudiens sur une prison du nord du pays, placé sous le contrôle des rebelles, le 21 janvier 2022. (Crédit :Mohammed Huwais/AFP)

Cela servirait également les intérêts de l’Iran, qui démontrerait sa force face aux Émirats arabes unis, a-t-il ajouté, tout en signalant à la communauté internationale les risques de ne pas parvenir à un accord nucléaire dans les pourparlers en cours à Vienne.

Jeudi, un haut fonctionnaire émirati a déclaré que les attaques des Houthis ne deviendraient pas une « nouvelle normalité » pour les Émirats arabes unis et a promis une défense robuste.

Malgré l’avertissement américain, le responsable émirati a insisté sur le fait que le pays du Golfe était « prêt à se défendre ».

Le Premier ministre Naftali Bennett a « ordonné aux services de sécurité israéliens de fournir à leurs homologues des Émirats arabes unis toute assistance » qui pourrait les aider à se protéger contre de futures attaques.

« Israël se tient aux côtés des Émirats arabes unis », a-t-il écrit dans une lettre adressée à Bin Zayed. « Je suis aux côtés du [prince héritier] Mohammed bin Zayed. Le monde doit s’opposer au terrorisme ».

En décembre, Bennett a rencontré MBZ au palais de ce dernier à Abu Dhabi, dans le cadre de la première visite officielle d’un Premier ministre israélien aux EAU.

Le Premier ministre Naftali Bennett, à gauche, reçu par une garde d’honneur et le ministre des Affaires étrangères des EAU, Sheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan à Abu Dhabi, le 12 décembre 2021. (Crédit : Haim Zach/Bureau de presse du gouvernement israélien via AP)

L’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a joué un rôle déterminant dans la signature des accords d’Abraham, a tenté à plusieurs reprises de programmer une visite aux Émirats arabes unis, mais a été contraint d’annuler à plusieurs reprises et n’a jamais fait officiellement le voyage en tant que Premier ministre.

En juin, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a officiellement inauguré l’ambassade d’Israël aux EAU.

Selon le bureau de Bennett, bin Zayed devrait se rendre en Israël à l’invitation du Premier ministre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...