Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

L’UE demande une enquête « immédiate » sur la mort de Ziad Abou Eïn

L'AP décrète trois jours de deuil ; l'armée enquête sur les circonstances de l'incident

Federica Mogherini (Crédit : AFP)
Federica Mogherini (Crédit : AFP)

L’Union européenne a demandé mercredi une enquête « immédiate » et « indépendante » sur les circonstances de la mort d’un responsable palestinien, Ziad Abou Eïn, dans des heurts avec des soldats israéliens lors d’une manifestation en Cisjordanie.

« Les informations sur un usage excessif de la force par les forces de sécurité israéliennes sont très inquiétantes », a déclaré dans un communiqué la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

« J’appelle à une enquête immédiate et indépendante sur la mort du ministre Abou Eïn », qui s’est effondré après des heurts alors qu’il manifestait contre la construction dans les implantations, a-t-elle ajouté.

« Ceci rappelle de façon dramatique à toute la communauté internationale la dégradation de la situation sur le terrain », a commenté Mme Mogherini. Elle a appelé « toutes les parties à une retenue maximale » et « à éviter toutes les actions qui pourraient faire croître les tensions ».

Ziad Abou Eïn, 55 ans, en charge du « dossier de la colonisation » au sein de l’Autorité palestinienne et ancien vice-ministre en charge des prisonniers, est un terroriste qui avait tué 2 adolescents israéliens lors d’un attentat.

Des heurts ont éclaté, trois soldats ont repoussé brutalement Ziad Abou Eïn à hauteur de la poitrine et en l’empoignant au col et à la gorge.

Il s’est effondré cinq minutes plus tard en se tenant la poitrine. Ahmed Bitawi, le directeur de l’hôpital de Ramallah, a fait état de coups portés au torse. Kamal Abou Safaka, un collaborateur de Ziad Abou Eïn, a rapporté un coup de crosse.

Après le décès, l’armée israélienne a affirmé être intervenue face à des « émeutiers ». Indiquant examiner les circonstances de la mort, Israël a proposé la constitution d’une équipe d’enquête commune.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a dénoncé « l’attaque brutale qui a provoqué la mort » de Ziad Abou Eïn comme un « acte barbare qui ne peut être ni accepté ni toléré ». Il a décrété trois jours de deuil et annoncé lui aussi une enquête.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.