Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

L’UE prend des sanctions contre six personnes accusées de financer le Hamas

Parmi eux figurent Musa Dudin, haut-responsable du bureau des investissements du Hamas, ainsi que plusieurs personnalités du monde de la finance au Soudan, en Algérie et au Liban

Le drapeau de l'Union européenne est en berne alors qu'un double arc-en-ciel se forme au-dessus du bâtiment du Conseil européen à Bruxelles, le 9 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Olivier Matthys)
Le drapeau de l'Union européenne est en berne alors qu'un double arc-en-ciel se forme au-dessus du bâtiment du Conseil européen à Bruxelles, le 9 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Olivier Matthys)

L’Union européenne a annoncé vendredi avoir pris des sanctions individuelles à l’encontre de six personnes accusées de financer le Hamas.

Au nombre de ces personnes figurent Musa Dudin, un haut-responsable du bureau des investissements du Hamas, ainsi que plusieurs personnalités du monde de la finance au Soudan, en Algérie et au Liban.

« Ils verront leurs avoirs gelés dans l’Union européenne et seront interdits d’entrée sur notre territoire », a indiqué un haut-responsable de l’UE, sous couvert d’anonymat.

L’UE, qui considère le Hamas comme une organisation terroriste, a renforcé son arsenal de sanctions à son encontre depuis l’attaque sans précédent menée par cette organisation palestinienne contre Israël le 7 octobre.

L’Union européenne a ajouté mardi à sa liste de « terroristes » Yahya Sinouar, le chef du groupe terroriste palestinien à Gaza, considéré comme l’architecte de l’attaque du 7 octobre contre Israël.

Lundi, les ministres des Affaires étrangères de l’UE rencontreront, séparément, leurs homologues israélien Israël Katz et palestinien Riyad al-Maliki.

La guerre, qui a dévasté la bande de Gaza, a été déclenchée par une attaque du Hamas le 7 octobre dans le sud d’Israël qui a entraîné la mort de 1 140 personnes, selon un décompte de l’AFP à partir de chiffres officiels.

En représailles, Israël a juré d’anéantir le Hamas, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007. Plus de 24 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé dirigé par les terroristes du Hamas. Ces chiffres sont invérifiables, et ils incluraient les combattants du Hamas, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.