L’université Ben Gurion conçoit un bras robotique capable de saisir tout objet
Rechercher

L’université Ben Gurion conçoit un bras robotique capable de saisir tout objet

Les chercheurs de l'université Ben Gurion affirment que l'algorithme peut identifier des points communs dans tous les objets d'une chaine de production

Le bras robotique développé par des chercheurs de l'université Ben-Gurion du Negev qui utilise un algorithm pour calculer la forme des objets et qui lui permet de prendre des avec de nombreuses formes différentes. (Crédit)
Le bras robotique développé par des chercheurs de l'université Ben-Gurion du Negev qui utilise un algorithm pour calculer la forme des objets et qui lui permet de prendre des avec de nombreuses formes différentes. (Crédit)

Des chercheurs de l’université Ben Gurion du Néguev ont fait savoir qu’ils avaient développé un bras robotique destiné à être utilisé dans des processus de fabrication. Le bras est capable de saisir des objets de formes variées, réduisant ainsi les coûts et augmentant la polyvalence des lignes de production.

Quand des industriels automatisent leur production, ils doivent souvent concevoir des robots avec des bras différents pour chaque tâche précise afin qu’ils puissent tenir fermement chaque objet à manipuler présentant des formes différentes.

Concevoir, produire et installer les différents bras pour chaque robot de la ligne de production est coûteux et chronophage.

L’invention, développée par le professeur Amir Shapiro et le Dr Avishay Sintov du département d’ingénierie mécanique de l’université, s’appuie sur un algorithme de recherche nouvellement développé, capable d’examiner certaines zones pour saisir l’objet à des endroits spécifiques. L’algorithme prend en compte de multiples paramètres, comme la force nécessaire pour tenir l’objet fermement.

L’algorithme définit ensuite une série de points de saisie pour tous les objets d’un groupe donné, ce qui permet de concevoir un seul bras robotique qui sera en mesure de manipuler les différentes parties de l’objet.

« Cette solution simple d’apparence est basée sur un algorithme sophistiqué développé par le professeur Shapiro et le Dr Sintov qui peut augmenter l’efficacité et le rapport coût-efficacité des lignes de production, en limitant le recours aux bras robotiques spécifiques, en réduisant les coûts et en augmentant la vitesse de production, et même en redéfinissant la fonctionnalité de lignes de production pour d’autres besoins », a déclaré Danny Staier, qui s’occupe du développement d’activité des Sciences exactes et d’ingénierie pour BGN Technologies, dans un communiqué. BGN est l’entreprise de transfert de technologie de l’université, qui permet aux innovations technologiques du laboratoire d’arriver sur le marché.

BGN a déposé des brevets pour protéger l’invention. L’entreprise cherche maintenant « un partenaire stratégique pour le développement et la commercialisation de la technologie », a déclaré Staier.

BGN Technologies a fondé plus de 100 start-ups dans les domaines de la biotechnologie, de la haute technologie et des énergies renouvelables, mais aussi lancé des plateformes d’innovation technologique, des incubateurs, des accélérateurs, précisait le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...