L’université de Berkeley crée sa première chaire d’études israéliennes
Rechercher

L’université de Berkeley crée sa première chaire d’études israéliennes

Son président a déclaré que la subvention accordée démontrait la "grande foi" dans les efforts de l'université pour promouvoir des programmes sur Israël et le judaïsme

Le campus de l'université de Californie à Berkeley . Illustration. (Crédit : University of California Berkeley campus/CC)
Le campus de l'université de Californie à Berkeley . Illustration. (Crédit : University of California Berkeley campus/CC)

JTA — L’Université de Berkeley, en Californie, vient de créer une chaire d’études israéliennes.

Cette chaire est la première de l’université dans le domaine et financera des cours, de la recherche et des programmes de l’Institut d’études israéliennes et de droit juif de Berkeley, a fait savoir l’université dans un communiqué.

Elle est financée par une bourse de 5 millions de dollars de la Helen Diller Family Foundation. Elle sera dirigée par Ron Hassner, co-directeur du département de l’institut expert en relations internationales et dans les liens entre religions et guerres.

Enseignant reconnu et distingué, Ron Hassner est professeur associé de sciences politiques. En automne 2018, il a lancé le premier cours régulier de l’université de Berkeley sur le conflit au Moyen-Orient.

Helen et Sanford Diller se sont rencontrés au début des années 1950 lorsqu’ils étudiaient à Berkeley. En 2002, la famille Diller a fait des don de 5 millions de dollars à Berkeley, qui permettent actuellement de financer le Centre d’études juives de l’université, son directeur, ses recherches, ainsi que des bourses étudiantes et de recherche.

Cette subvention « révèle la grande confiance accordée au travail que nous avons fait pour créer le département d’études juives et israéliennes à Berkeley, et permet de garantir, de façon solide, que nos efforts naissants seront institutionnalisés et pérennisés pour les générations d’étudiants à venir », a commenté le président honoraire de l’Université de Berkeley Carol Christ dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...