L’université de Washington remplace des livres juifs vandalisés
Rechercher

L’université de Washington remplace des livres juifs vandalisés

Plus de 250 étudiants et membres du personnel ont assisté à une remise en rayon spéciale et ont salué le don de 120 livres à la bibliothèque après des actes de vandalisme

La bibliothèque Wilson de la Western Washington University dans l'État de Washington. (Domaine public/Wikipedia)
La bibliothèque Wilson de la Western Washington University dans l'État de Washington. (Domaine public/Wikipedia)

Lors d’une cérémonie spéciale de remise en rayon, l’Université Western Washington a remplacé sept livres à thème juif qui avaient été endommagés par des messages antisémites ou dont les pages avaient été arrachées.

Plus de 250 personnes ont assisté à la cérémonie de mardi à Bellingham, qui a également salué les 120 livres offerts à la bibliothèque après que le vandalisme survenu il y a plusieurs semaines a été rendu public, selon l’université.

« Que vous viviez sur le campus, à Bellingham ou ailleurs, nous formons une seule et même communauté », a déclaré le président Sabah Randhawa.

« Nous sommes unis contre ces actes de vandalisme antisémite et contre tous ces actes de haine et de racisme. Ce genre d’action lâche illustre parfaitement la nature de la haine et du sectarisme parce qu’elle s’épanouit dans l’obscurité et se flétrit lorsqu’elle est exposée à la lumière de la raison et à l’examen intellectuel ».

L’université prend des mesures pour prévenir d’autres dommages à la collection de livres d’études juives et de livres axés sur d’autres communautés, et la police augmentera les patrouilles autour de la bibliothèque, ont déclaré les responsables de l’université à KOMO News, un diffuseur local.

Sandra Alfers, directrice du Ray Wolpow Institute for the Study of the Holocaust, Genocide and Crimes Against Humanity, a déclaré que la destruction de livres « évoque des fantômes particulièrement troublants du passé ».

Alfers, un professeur d’allemand, a ajouté : « Engagez-vous à être impliqué, à construire des ponts, et non des murs, et à créer le changement nécessaire. Chercher la connaissance et l’appliquer. C’est là que réside votre – notre – responsabilité alors que nous nous élevons dans l’unité contre l’antisémitisme, la haine et le sectarisme ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...