L’université du Maryland rejette une résolution en faveur du BDS
Rechercher

L’université du Maryland rejette une résolution en faveur du BDS

L'association étudiante a rejeté une résolution appelant à boycotter Israël. Le vote a eu lieu pendant Pessah, quand de nombreux étudiants juifs étaient chez eux

L'université du Maryland (Wikimedia Commons via JTA)
L'université du Maryland (Wikimedia Commons via JTA)

JTA — L’association étudiante de l’université du Maryland a rejeté une résolution appelant à boycotter Israël.

Mercredi soir, la résolution a été rejetée après cinq heures de réunion par un vote de 25 voix contre, 9 voix pour et 2 abstentions.

Plus de 100 étudiants ont parlé devant l’Association étudiante avant le vote, selon le journal de l’Université du Maryland, The Diamondback. Soixante-quatre étudiants se sont exprimés contre la résolution et 55 ont voté pour.

La réunion a eu lieu pendant Pessah, quand de nombreux étudiants juifs étaient chez eux. Plus de 400 étudiants ont participé à la réunion. Des officiers de police du campus étaient présents à chaque entrée de l’événement, a annoncé le journal.

Des étudiants protestent lors d’une manifestation anti-Israël à l’Université de Irvine, en Californie. (Mark Boster/Los Angeles Times via Getty Images/JTA)

L’association étudiante a déclaré à Fox News qu’il n’était pas possible de repousser le vote puisque mercredi est le dernier jour de la session législative de l’association quand les résolutions sont présentées.

Environ 650 étudiants ont signé une pétition par #DivestUMD, une initiative d’Etudiants pour la Justice en Palestine. La résolution a été soutenue par des groupes du campus dont l’Alliance Fierté, les Latinos politiques unis pour le mouvement et l’action dans société et l’Alliance musulmane pour le changement social, a annoncé Diamondback.

Une pétition contre la résolution a été signée par 1 086 étudiants.

L’Association étudiante doit voter sur une résolution qui appelle l’université à boycotter les entreprises qui font des affaires en Israël en
« contribuant à et/ou en aggravant les violations choquantes des droits de l’homme dans la Palestine occupée ».

En 2017, l’association de l’université avait renoncé à une résolution sur le BDS avant qu’elle ne soit votée.

« Nous sommes très fiers des étudiants de l’UMD qui ont choisi de se dresser contre cette campagne de haine et de propagande », a déclaré Rena Nasar, directrice des Affaires du Campus à StandWithUs, dans un communiqué.

« Le BDS n’a aucune place sur notre campus et sert seulement à diviser les étudiants et à mettre à mal les efforts pour unir les Israéliens et les Palestiniens ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...