L’université irlandaise “regrette” l’annulation du discours de l’ambassadeur israélien
Rechercher

L’université irlandaise “regrette” l’annulation du discours de l’ambassadeur israélien

Le Trinity College de Dublin affirme que les actions des manifestants pro-palestiniens sont une “attaque à la liberté d’expression” et espère que Zeev Boker reviendra

Des manifestants palestiniens avant un discours de Zeev Boker, ambassadeur israélien, au Trinity College de Dublin, le 20 février 2017. (Crédit : capture d'écran Facebook)
Des manifestants palestiniens avant un discours de Zeev Boker, ambassadeur israélien, au Trinity College de Dublin, le 20 février 2017. (Crédit : capture d'écran Facebook)

Une université irlandaise a déclaré mardi qu’elle « regrettait » que l’ambassadeur d’Israël en Irlande, Zeev Boker, n’ait pas pu s’exprimer dans l’école après l’annulation de son discours en raison de manifestations d’étudiants pro-palestiniens.

L’ambassadeur Zeev Boker devait prendre part à une conférence de la Society for International Affairs, la SOFIA, au Trinity College de Dublin lundi soir.

Environ 40 étudiants pro-palestiniens sont arrivés sur les lieux, munis de drapeaux et de pancartes, entraînant l’annulation de l’évènement quand la police et les services de sécurité de l’université n’ont pas réussi à les déloger.

L’évènement prévoyait un court discours de l’ambassadeur, suivi d’une session de questions réponses sur les échanges entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président américain Donald Trump, d’après la page Facebook de l’évènement.

No sign of the Israeli Ambassador yet – well done all! Keep it up!

Posted by Students for Justice in Palestine – Dublin on Monday, 20 February 2017

Dans son communiqué de mardi, Trinity College a déclaré qu’elle voyant les actes de manifestants « comme une attaque inacceptable à la liberté d’expression. Le doyen, Patrick Prendergast, a déclaré que les manifestants avaient violé les valeurs fondamentales de l’université.

« C’était très malheureux et cela représente l’antithèse de ce que soutient Trinity », a déclaré Prendergast, tout en ajoutant que « les universités devraient pouvoir faciliter les échanges d’idées. Les manifestants ont violé cette pensée fondamentale. Trinity restera un lieu de débat et nous ferons tout notre possible pour garantir que ces efforts pour supprimer le libre échange des idées ne fonctionneront pas. »

« J’attends avec impatience d’accueillir de nouveau l’ambassadeur Boker à Trinity dans un futur proche », a-t-il ajouté.

Suite aux manifestations de lundi, le ministère israélien des Affaires étrangères a appelé l’université à « prendre les mesures nécessaires à l’encontre des instigateurs de la manifestation d’hier soir. Nous attendons des autorités irlandaises qu’elles prennent les mesures nécessaires pour assurer que l’ambassadeur d’Israël jouisse de sa liberté d’expression. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...