Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Macron appelle Abbas à « réformer » l’AP dans « la perspective de reconnaissance de l’État de Palestine »

Au cours d'un appel, le président français "a marqué l'engagement de la France" à "inscrire la perspective de reconnaissance de l'État de Palestine dans une dynamique utile"

Le président français Emmanuel Macron et le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas au siège présidentiel de l'AP, à Ramallah, le 22 janvier 2020. (Crédit : Wafa)
Le président français Emmanuel Macron et le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas au siège présidentiel de l'AP, à Ramallah, le 22 janvier 2020. (Crédit : Wafa)

Emmanuel Macron a appelé mercredi le dirigeant de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas à « mettre en œuvre les réformes indispensables » dans « la perspective de reconnaissance de l’État de Palestine », a rapporté la présidence française dans un communiqué.

Au cours d’un appel téléphonique, le président français « a marqué l’engagement de la France à travailler à bâtir avec ses partenaires européens et arabes une vision commune de paix qui offre des garanties de sécurité pour les Palestiniens et les Israéliens » et à « inscrire la perspective de reconnaissance de l’État de Palestine dans une dynamique utile ».

« Dans cette perspective », le président français « a rappelé le soutien de la France à une Autorité palestinienne réformée et renforcée, en capacité d’exercer ses responsabilités sur l’ensemble des Territoires palestiniens, y compris dans la bande de Gaza, au bénéfice des Palestiniens ».

Le chef de l’État a aussi « souligné la détermination de la France à travailler avec l’Algérie et ses partenaires au Conseil de sécurité » de l’ONU « pour que celui-ci s’exprime fortement sur Rafah ainsi qu’à poursuivre les efforts autour du projet de résolution français ».

Le bombardement israélien de Rafah est « une nouvelle tragédie », a-t-il estimé, adressant « ses sincères condoléances au peuple palestinien pour le bilan humain intolérable de l’opération à Gaza ».

Alger a distribué mardi aux autres membres du Conseil de sécurité un projet de résolution disant « qu’Israël, puissance occupante, doit arrêter immédiatement son offensive militaire et toute autre action à Rafah », selon le texte vu par l’AFP.

Paris a pour sa part mis sur la table, fin mars, un autre texte visant notamment à préparer l’après-guerre à Gaza, mais qui fait toujours l’objet de négociations.

« Face aux propagateurs de haine et aux mouvements terroristes, il était d’autant plus urgent de relancer les efforts de paix et de mettre fin à l’ajournement systématique de la mise en œuvre de la solution des deux États et de l’établissement d’un État palestinien », affirme la présidence française.

Trois pays européens, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège, ont officiellement reconnu mardi un « État de Palestine » dans le but affiché de faire avancer la paix, une démarche qui a provoqué la colère d’Israël. Emmanuel Macron s’est lui dit « prêt à reconnaître » un tel État mais « à un moment utile », pas sous le coup de « l’émotion ». Son ministre des Affaires étrangères a lui qualifié cette décision de « positionnement politique » en vue des élections européennes.

Lors de cet entretien Mahmoud Abbas a fait état de « l’engagement » du gouvernement palestinien « en faveur de réforme » et appelé les « pays européens qui n’ont pas reconnu l’Etat de Palestine à le faire », ont indiqué ses services dans un communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.