Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Macron discute de la solution à deux États avec des responsables arabes

Le président français s'est entretenu avec le ministre jordanien Safadi, le ministre saoudien Farhane, le Premier ministre du Qatar, et le ministre égyptien Choukri

Le président français Emmanuel Macron (3e à droite) participant à une réunion avec le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi (4e à gauche), le ministre saoudien des Affaires étrangères Faisal bin Farhane (3e à gauche), le Premier ministre du Qatar, l'émir Mohammed bin Abdulrahman ben Jassim al-Thani (2e à gauche), et le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri (3e à gauche), pour des entretiens sur la guerre à Gaza entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, au palais présidentiel de l'Élysée, à Paris, le 24 mai 2024. (Crédit : Julien de Rosa/POOL/AFP)
Le président français Emmanuel Macron (3e à droite) participant à une réunion avec le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi (4e à gauche), le ministre saoudien des Affaires étrangères Faisal bin Farhane (3e à gauche), le Premier ministre du Qatar, l'émir Mohammed bin Abdulrahman ben Jassim al-Thani (2e à gauche), et le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri (3e à gauche), pour des entretiens sur la guerre à Gaza entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, au palais présidentiel de l'Élysée, à Paris, le 24 mai 2024. (Crédit : Julien de Rosa/POOL/AFP)

Le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre du Qatar et les ministres saoudien, égyptien et jordanien des Affaires étrangères ont discuté vendredi soir de la situation dans la bande de Gaza et de la mise en œuvre de la « solution des deux États » entre Israéliens et Palestiniens, a annoncé la présidence française.

Ils ont parlé, au palais de l’Élysée, de « l’ensemble des leviers qui pouvaient être activés afin d’obtenir la réouverture de tous les points de passage » vers l’enclave et examiné comment « augmenter et approfondir leur coopération en matière d’aide humanitaire ».

La discussion a également porté sur « la mise en œuvre effective de la solution des deux États, seule à même de garantir la paix et la sécurité de l’État d’Israël et de répondre aux aspirations légitimes des Palestiniens ».

Emmanuel Macron a réitéré son « opposition aux opérations [israéliennes] à Rafah, son appel à un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza, ainsi qu’à la libération de tous les otages » enlevés et emportés de force par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

De gauche à droite : les otages Michel Nisenbaum, Orion Hernandez et Hanan Yablonka, dont les corps ont été récupérés dans le nord de Gaza, à Jabaliya, lors d’une opération annoncée le 24 mai 2024. (Crédit : Autorisation)

La France compte encore deux ressortissants parmi eux, le troisième, Orión Hernández-Radoux, ayant été retrouvé mort par l’armée israélienne.

Le président français a aussi « condamné sans équivoque les nouvelles annonces en matière de colonisation en Cisjordanie » et souligné « la détermination de la France à renforcer les sanctions en la matière, y compris au niveau européen ».

Le chef de la CIA, William Burns, est également attendu à Paris pour tenter de relancer les pourparlers avec Israël pour une trêve dans la bande de Gaza après plus de sept mois de guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Début mai, des négociations indirectes entre Israël et le Hamas, par l’entremise du Qatar, de l’Égypte et des États-Unis, avaient échoué à trouver un accord en vue d’une trêve associée à la libération de prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël.

La guerre a éclaté lorsque quelque 3 000 terroristes dirigés par le Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 252 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle.

Plus de 35 900 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

L’ONU indique que quelque 24 000 victimes ont été identifiées dans les hôpitaux à ce jour. Le reste du chiffre total est basé sur des « informations médiatiques » plus obscures du Hamas.

Israël dit avoir tué 15 000 terroristes au combat. Tsahal affirme également avoir tué un millier de terroristes à l’intérieur du pays le 7 octobre.

Deux cent quatre-vingt-six soldats israéliens ont été tués au cours de l’opération terrestre contre le Hamas et lors des opérations menées le long de la frontière de Gaza.

Plus d’une centaine d’otages sont toujours retenus dans l’enclave au mains du Hamas et de ses complices civils. Tous ne sont pas en vie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.