Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Macron : le Hamas a « vraisemblablement » été aidé

Le président français souligne ne pas avoir de "trace formelle" d'une "implication directe" de l'Iran et dénonce "l'insupportable chantage" du Hamas qui menace d'exécuter des otages

Le président français Emmanuel Macron assistant à une cérémonie d'hommage aux anciens combattants de la guerre d'Algérie, à l'hôtel national des Invalides, à Paris, le 18 octobre 2022. (Crédit : Mohammed Badra/Pool/AFP)
Le président français Emmanuel Macron assistant à une cérémonie d'hommage aux anciens combattants de la guerre d'Algérie, à l'hôtel national des Invalides, à Paris, le 18 octobre 2022. (Crédit : Mohammed Badra/Pool/AFP)

Le président français Emmanuel Macron a estimé « vraisemblable » mardi que le Hamas ait bénéficié d' »aides » dans son opération contre Israël, tout en soulignant ne pas avoir de « trace de manière formelle » d’une « implication directe » de l’Iran.

« Il est vraisemblable qu’il y ait eu des aides apportées au Hamas et des coopérations », a-t-il dit lors d’une conférence de presse commune avec le chancelier allemand Olaf Scholz à Hambourg dans le Nord de l’Allemagne.

En l’état, « je n’ai pas de commentaire à faire sur une implication directe de l’Iran dont nous n’avons pas la trace de manière formelle », a-t-il ajouté.

« Je resterai prudent sur ce point tant que nous n’avons pas stabilisé des éléments de renseignement complètement sûrs », a-t-il également souligné.

L’ayatollah Ali Khamenei, la plus haute autorité d’Iran, a démenti de son côté mardi toute implication de son pays dans l’attaque massive lancée samedi par le Hamas, tout en réaffirmant le soutien iranien « à la Palestine ».

Un haut responsable américain avait indiqué samedi qu’il était « trop tôt pour dire » si l’Iran était « directement impliqué » dans l’offensive lancée par le Hamas. Il a toutefois ajouté qu’il n’y avait « pas de doute » sur le fait que le Hamas était « financé, équipé et armé » entre autres par le régime de Téhéran.

Des Palestiniens brandissant leur drapeau et célébrant près d’un char israélien détruit à la barrière de sécurité, à la frontière de la Bande de Gaza à l’est de Khan Younis, le 7 octobre 2023. (Crédit : Yousef Masoud/AP Photo)

Les présidents américain Joe Biden, français Emmanuel Macron, le chancelier Olaf Scholz ainsi que les Premiers ministres britannique Rishi Sunak et italienne Giorgia Meloni ont insisté lundi soir dans une déclaration commune sur « le fait qu’aucun acteur hostile à Israël ne doit chercher à tirer avantage de ces attaques ».

Dans une première version du communiqué diffusée par la présidence française, ils avaient plus directement cité l’Iran, l’exhortant à ne « pas étendre le conflit au-delà de Gaza ».

« Nous condamnons avec beaucoup de clarté tous les pays qui se sont félicités des horreurs perpétrées par le Hamas, ce qui est le cas de l’Iran », a relevé Emmanuel Macron.

« Il est clair que les propos publics tenus par les autorités iraniennes sont inacceptables et ne correspondent ni à nos valeurs ni à nos intérêts », a-t-il insisté.

Le président français a par ailleurs dénoncé « l’insupportable chantage » exercé par le Hamas qui a menacé d’exécuter des otages israéliens en réaction aux frappes qui se multiplient sur la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.