Macron souligne « l’urgence d’un retour à la paix »
Rechercher

Macron souligne « l’urgence d’un retour à la paix »

"La France prendra toute sa part à la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies qui se tiendra ce dimanche", à 14H00 GMT pour aborder le conflit, ajoute le communiqué

Le président français Emmanuel Macron à l'Elysée, le 1er décembre 2020. (Crédit : Thomas COEX / AFP)
Le président français Emmanuel Macron à l'Elysée, le 1er décembre 2020. (Crédit : Thomas COEX / AFP)

Le président français Emmanuel Macron a insisté vendredi sur « l’urgence d’un retour à la paix » au Proche-Orient, soulignant lors d’un entretien avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu le « droit à se défendre » d’Israël tout en disant « sa préoccupation au sujet des populations civiles à Gaza ».

Poursuivant ses contacts « pour mettre un terme à l’escalade de violence au Proche-Orient », le chef de l’Etat a eu un entretien avec M. Netanyahu à qui il a « présenté ses condoléances » pour les victimes des tirs « revendiqués par le Hamas et d’autres groupes terroristes » qu’il a, « une nouvelle fois, fermement condamnés », a indiqué la présidence dans un communiqué.

« En ce jour anniversaire de la création de l’Etat d’Israël, le Président de la République a rappelé son attachement indéfectible à la sécurité d’Israël et de son droit à se défendre dans le respect du droit international », a ajouté la présidence.

Soulignant « l’urgence d’un retour à la paix », M. Macron, qui s’était entretenu jeudi avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a également fait part à M. Netanyahu « de sa préoccupation au sujet des populations civiles à Gaza ».

« La France prendra toute sa part à la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies qui se tiendra ce dimanche », à 14H00 GMT pour aborder le conflit, ajoute le communiqué.

Des roquettes tirées vers Israël depuis Beit Lahia dans le nord de la bande de Gaza, illuminent le ciel nocturne le 14 mai 2021, tandis que les missiles du Dôme de Fer sont tirés pour les intercepter.(Photo: MOHAMMED ABED / AFP)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...