Madonna pourra chanter à l’Eurovision si le concours a lieu à Rotterdam
Rechercher

Madonna pourra chanter à l’Eurovision si le concours a lieu à Rotterdam

Le conseil municipal a rejeté une motion qui voulait interdire la présence de l'icône qui avait montré un drapeau israélien, "symbole du rejet d'Israël"

Madonna sur scène au concours de chansons de l'Eurovision au  Fairgrounds de Tel Aviv, le 17 mai 2019. A gauche, un danseur arborant le drapeau palestinien (Crédit :  Michael Campanella/ Getty Images/via JTA)
Madonna sur scène au concours de chansons de l'Eurovision au Fairgrounds de Tel Aviv, le 17 mai 2019. A gauche, un danseur arborant le drapeau palestinien (Crédit : Michael Campanella/ Getty Images/via JTA)

AMSTERDAM (JTA) — Si la ville de Rotterdam était choisie pour accueillir le concours de l’Eurovision 2020, Madonna serait autorisée à s’y produire.

Le conseil municipal néerlandais a rejeté une motion visant à interdire à la pop-star de prendre part aux festivités en raison de son usage d’un drapeau palestinien sur scène en Israël, lors du concours de la chanson en mai.

Cette motion avait été déposée par un membre du parti pour la Liberté, soutien fervent d’Israël et farouchement anti-musulman.

La motion présentée la semaine dernière affirmait que le drapeau palestinien était le « symbole du rejet d’Israël » et citait l’antisémitisme croissant à Rotterdam.

Elle ne précisait pas que la star avait présenté, en plus des couleurs palestiniennes, un drapeau israélien lors de sa performance à Tel Aviv.

Madonna et Quavo chantent « Future » au concours de chanson de l’Eurovision alors que deux danseurs dansent bras-dessus bras-dessous avec des drapeaux israéliens et palestiniens dans leurs dos, le 18 mai 2019. (Copie d’écran : Youtube)

Hidde van Koningsveld, chef du groupe pro-israélien CiJo, a noté cette omission sur Twitter, qualifiant la proposition de motion « d’insensée ».

Duncan Laurence des Pays-Bas célèbre la victoire au concours de l’Eurovision 2019 avec la chanson « Arcade » à Tel Aviv, le 18 mai 2019. Derrière lui, on retrouve la chanteuse israélienne Netta Barzilai, la lauréate de 2018. (AP Photo/Sebastian Scheiner)

Sur les 45 membres du Conseil municipal, 37 se sont exprimés contre la proposition soumise par Maurice Meeuwissen, président du parti pour la Liberté.

Au cours de la performance de Madonna à Tel Aviv – et malgré le règlement de l’Eurovision, qui interdit toute déclaration politique – les danseurs avaient arboré, un court moment, les drapeaux israélien et palestinien.

Une initiative qui avait été interprétée par un grand nombre comme un plaidoyer en faveur de la paix.

Les Pays-Bas ont remporté l’édition 2019 du concours et accueilleront donc l’Eurovision en 2020, même si les organisateurs n’ont pas encore décidé dans quelle ville se tiendra l’événement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...