Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Madrid, Dublin et Oslo apporteront une réponse « ferme » aux « attaques » d’Israël

Israël Katz multiplie depuis plusieurs jours les messages contre ces trois pays sur X

Le bâtiment de la municipalité de Ramallah, en Cisjordanie, le 24 mai 2024, orné des drapeaux de l'Espagne, de l'Irlande et de la Norvège. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)
Le bâtiment de la municipalité de Ramallah, en Cisjordanie, le 24 mai 2024, orné des drapeaux de l'Espagne, de l'Irlande et de la Norvège. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)

L’Espagne, l’Irlande et la Norvège, dont la reconnaissance coordonnée mardi d’un  Etat de Palestine a provoqué la colère des autorités israéliennes, apporteront une réponse « ferme » aux « attaques » de la diplomatie israélienne, a assuré le ministre espagnol des Affaires étrangères.

« Nous allons apporter une réponse (…) coordonnée avec la Norvège et l’Irlande, qui sont ciblées par le même type de désinformation exécrable et d’attaques sur les réseaux sociaux », une réponse « ferme et sereine » à ces « provocations », a déclaré José Manuel Albares devant la presse.

« Personne ne peut nous intimider (…) Nous ne faisons pas notre politique extérieure en réagissant à coup de tweets, nous avons les idées claires sur le chemin que nous devons prendre », a-t-il assuré à l’issue du conseil des ministres ayant adopté le décret reconnaissant formellement l’Etat de Palestine.

La réponse de Dublin, Madrid et Oslo aura lieu « au moment approprié ».

A ce propos, M. Albares a accusé la diplomatie israélienne d’être plus « intéressée à parler des tweets que par les décisions de la Cour internationale de justice », la plus haute juridiction de l’ONU, qui a ordonné vendredi à Israël de stopper son offensive militaire à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Israël Katz multiplie depuis plusieurs jours les messages contre ces trois pays sur le réseau social X (anciennement Twitter).

La vice-première ministre espagnole et ministre du Travail et de l’Économie sociale, Yolanda Diaz, participe à une manifestation propalestinienne, à Madrid, le 29 octobre 2023. (Crédit : JAVIER SORIANO / AFP)

Il a notamment accusé mardi le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez de se rendre « complice des appels au génocide du peuple juif » en reconnaissant l’Etat de Palestine et en maintenant à son poste la numéro trois du gouvernement espagnol, Yolanda Díaz, qui a appelé récemment à libérer la Palestine « du fleuve à la mer ».

Israël Katz a aussi mis en ligne dimanche une vidéo associant des images de l’attaque du Hamas le 7 octobre avec d’autres de danseurs de flamenco, en affirmant que le groupe terroriste islamiste palestinien disait « merci pour (ses) services » à Pedro Sánchez.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas s’était en effet félicité de la reconnaissance de l’État palestinien par les trois pays européens, affirmant qu’il s’agissait du fruit de la « courageuse résistance », sans doute une référence aux massacres qu’il avait commis le 7 octobre aux côtés de civils palestiniens complices.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.