Magen David Adom gèle sa décision de réduire ses interventions en Cisjordanie
Rechercher

Magen David Adom gèle sa décision de réduire ses interventions en Cisjordanie

Des représentants d'implantations avaient demandé au service de secours de revenir sur la fermeture ou la réduction d'activité de postes de secours en Cisjordanie

Les ambulanciers de Magen David Adom arrivent sur la scène d'un accident lors duquel un bus a renversé et tué un petit garçon de six ans à Beit Shemesh. (Crédit : MDA)
Les ambulanciers de Magen David Adom arrivent sur la scène d'un accident lors duquel un bus a renversé et tué un petit garçon de six ans à Beit Shemesh. (Crédit : MDA)

Suite aux pressions des dirigeants des implantations, le directeur du Magen David Adom (MDA), Eli Bin, a décidé de geler son projet qui aurait vu ses services considérablement limités en Cisjordanie, selon le site d’information Ynet.

Le projet, qui devait prendre effet jeudi, a été reporté au 24 mars.

Cette mesure — prise en raison de coupes budgétaires — devait concerner 15 postes de secours du MDA situés au-delà de la Ligne verte, certains devant réduire leur activité et d’autres fermer complètement.

« Si cela se produit, nous nous trouverons dans une situation où de grandes zones de la région ne pourront pas profiter d’une réponse rapide à des situations d’urgence. Le temps de réaction pour évacuer les blessés victimes d’accidents ou d’attaques terroristes pourrait en être allongé, et il n’y aura pas d’intervention appropriée… Il s’agit d’une décision à haut risque qui, Dieu nous en préserve, pourrait entraîner la perte de vies humaines », avaient écrit les membres du Conseil de Yesha, qui regroupe plusieurs responsables d’implantations, dans un appel adressé à Eli Bin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...