Malgré la pandémie, l’Argentine vise à doubler son exportation de viande en 2021
Rechercher

Malgré la pandémie, l’Argentine vise à doubler son exportation de viande en 2021

Plus de 80 rabbins sont arrivés dans le pays, l'un des principaux fournisseurs de viande casher, pour certifier la casheroute des produits destinés à l'exportation

Photo d'un morceau de viande (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Photo d'un morceau de viande (Crédit : Capture d'écran YouTube)

BUENOS AIRES, Argentine — En pleine guerre sur les prix de la viande en Argentine, un nouveau groupe de rabbins israéliens est arrivé dans le pays pour augmenter le volume d’exportation de viande casher, sur fond de seconde vague de pandémie de coronavirus.

L’Argentine est le principal fournisseur de viande casher dans le monde.

Les 87 rabbins arrivés la semaine dernière aideront le pays à doubler ses exportations en 2021, selon le gouvernement argentin. L’an dernier, 24 000 tonnes de viandes ont été exportées.

En juin, une centaine de rabbins étaient venus d’Israël.

Le mois dernier, l’homme d’affaires juif Roberto Goldfarb, qui dirige la chaîne de magasins Diarco, a commencé à vendre de la viande casher dans ses magasins pour environ la moitié du prix normal, qualifiant l’industrie de certification casheroute de « mafia« .

Il a été soutenu par le Séminaire rabbinique d’Amérique latine, une branche de l’assemblée rabbinique du mouvement conservateur.

Mais les grands-rabbins orthodoxes ont rejeté cette affirmation et qualifié les groupes conservateurs « d’institutions rabbiniques autoproclamées ». Ils insistent sur le fait qu’ils ne fixent pas les prix et ne fournissent que des services de certification de casheroute.

La viande casher vendue dans les supermarchés Diarco – parfois moitié moins cher que dans les autres magasins – ne relève pas des rabbins conservateurs, mais d’un rabbin orthodoxe affilié au mouvement Habad Loubavitch, Yosef Itzjak Feigelstok.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...