L’Argentine fait venir des rabbins pour certifier la viande, malgré le virus
Rechercher

L’Argentine fait venir des rabbins pour certifier la viande, malgré le virus

Cette démarche témoigne de l'importance de l’exportation de viande bovine depuis le pays vers Israël

Illustration d'un homme apprêtant de la viande dans un abattoir casher. (AP Photo/Mosa'ab Elshamy)
Illustration d'un homme apprêtant de la viande dans un abattoir casher. (AP Photo/Mosa'ab Elshamy)

JTA — L’Argentine va affréter un vol privé pour faire venir plusieurs rabbins israéliens afin qu’ils donnent leur certification de casheroute pour de la viande.

Buenos Aires a pourtant suspendu tous les vols commerciaux pour endiguer la propagation du coronavirus. Cette démarche témoigne ainsi de l’importance de l’exportation de viande bovine depuis le pays vers Israël, a rapporté Reuters.

L’Argentine est le cinquième exportateur mondial de viande bovine, et Israël est son troisième client, à hauteur de plus de 100 millions de dollars par an, selon Mario Ravettino, chef du consortium argentin d’exportation de viande ABC.

En temps normal, jusqu’à 15 rabbins israéliens s’y rendent deux fois par an et y restent quelques mois, car le pays manque de rabbins ayant une expertise suffisante dans l’abattage casher pour faire face à ce volume.

La nation sud-américaine n’autorise actuellement que ses citoyens à entrer dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...