Manifestation contre l’abattage prévu de 400 arbres au sud-ouest de Jérusalem
Rechercher

Manifestation contre l’abattage prévu de 400 arbres au sud-ouest de Jérusalem

Le projet est prôné par le moshav Even Sapir afin d'étendre ses terres agricoles

Vue d'Even Sapir et de la forêt qui l'entoure dans la banlieue de Jérusalem, le 23 octobre 2013. (Flash90)
Vue d'Even Sapir et de la forêt qui l'entoure dans la banlieue de Jérusalem, le 23 octobre 2013. (Flash90)

Jeudi est le dernier jour pour déposer des objections auprès du superviseur des forêts du ministère de l’Agriculture contre le projet d’abattage de plus de 400 arbres près de la source Handak, à proximité de l’hôpital Hadassah Ein Kerem, dans le sud-ouest de Jérusalem, indiquent les manifestants.

Le projet est prôné par le moshav Even Sapir afin d’étendre ses terres agricoles.

Les opposants affirment qu’il endommagera une belle région, très prisée des randonneurs, et qu’il nuira à la flore et à la faune, notamment aux cerfs, dont la circulation sera limitée par de nouvelles clôtures. L’utilisation d’engrais et d’autres produits chimiques menacera également les sources d’eau, disent-ils.

Ron Havilio, un militant de premier plan contre le développement dans la région pittoresque et historique d’Ein Kerem, a noté dans son objection que l’emplacement comprend d’anciennes terrasses agricoles qui devraient être préservées.

L’une des terrasses, unique en Israël, a été construite avec des pierres si énormes qu’on pense qu’elle remonte à l’époque romaine.

Les travaux de terrassement ont déjà commencé sur le site et certains arbres ont été abattus.

Selon le journal Haaretz, le président du comité du moshav Even Sapir, Hezi Issachar, se refuse à tout commentaire.

La zone autour de la source Handak fait partie de ce qu’on appelle le « sentier des sources », qui part du Moshav Even Sapir – une randonnée sur le thème de l’eau qui est très populaire auprès des habitants de Jérusalem et des environs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...