Manifestation palestinienne en Cisjordanie contre l’accord Israël/Emirats
Rechercher

Manifestation palestinienne en Cisjordanie contre l’accord Israël/Emirats

Des membres des mouvements palestiniens rivaux, le Fatah laïc du président de l'AP et le Hamas islamiste, ont participé ensemble à la manifestation

Des jeunes Palestiniens tiennent une affiche du prince héritier d'Abou Dhabi, le cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan, alors qu'ils protestent contre la décision des Émirats arabes unis de normaliser leurs relations avec Israël, dans le village de Turmus'ayya près de la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 19 août 2020. (JAAFAR ASHTIYEH / AFP)
Des jeunes Palestiniens tiennent une affiche du prince héritier d'Abou Dhabi, le cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan, alors qu'ils protestent contre la décision des Émirats arabes unis de normaliser leurs relations avec Israël, dans le village de Turmus'ayya près de la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 19 août 2020. (JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Environ 2 000 Palestiniens ont manifesté mercredi en Cisjordanie contre l’accord de normalisation entre les Emirats arabes unis et Israël qualifié de « coup de poignard dans le dos » par la direction palestinienne.

Des membres des mouvements palestiniens rivaux, le Fatah laïc du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Hamas islamiste, ont participé ensemble à la manifestation, un fait rare, selon un correspondant de l’AFP sur place.

L’Autorité palestinienne a son QG à Ramallah en Cisjordanie, et le groupe terroriste du Hamas contrôle la bande de Gaza.

« Aujourd’hui, nous disons au monde que nous sommes unis contre ‘l’accord du siècle’, l’annexion et la normalisation », a déclaré le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Mohammed Shtayyeh au rassemblement à Turmus’ayya, village situé entre Ramallah et Naplouse dans le nord de la Cisjordanie.

Des Palestiniens agitent des drapeaux alors qu’ils protestent contre la décision des Émirats arabes unis de normaliser leurs relations avec Israël, dans le village de Turmus’ayya, près de la ville de Ramallah, le 19 août 2020. (JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Les Palestiniens ont rejeté le plan du président américain Donald Trump pour un règlement du conflit israélo-palestinien, qualifié « d’accord du siècle » par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. L’accord prévoit entre autres l’annexion par Israël de pans de la Cisjordanie.

L’accord de normalisation entre les Emirats et Israël, annoncé le 13 août par les Etats-Unis, prévoit l’arrêt du projet d’annexion en Cisjordanie selon les Emirats. Mais M. Netanyahu a évoqué un « report ».

« Toute normalisation légitime l’occupation » des territoires palestiniens, a lancé le Premier ministre de l’AP, en qualifiant de « coup de poignard dans le dos » la décision des Emirats.

Mais il a « salué » la déclaration du ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fayçal Ben Farhane, qui a exclu mercredi toute normalisation avec Israël en l’absence d’un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Le représentant du Hamas en Cisjordanie, Hassan Youssef, a également pris la parole au rassemblement de Turmus’ayya, pour dénoncer le plan américain et l’accord entre les Emirats et Israël.

Les manifestants sont venus de plusieurs secteurs de Cisjordanie.

Un émeutier palestinien jette des pierres sur les forces de sécurité israéliennes lors d’affrontements à la suite d’une manifestation contre la décision des Émirats arabes unis de normaliser leurs relations avec Israël, dans le village de Turmus’ayya près de la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 19 août 2020. (JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Des accrochages ont eu lieu autour du village de Turmus’ayya entre manifestants et forces israéliennes, les premiers lançant des pierres et les seconds tirant des gaz lacrymogènes.

Plus tôt dans la journée, des centaines de Palestiniens ont manifesté dans la bande de Gaza pour dénoncer l’accord entre Israël et les Emirats.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...