Rechercher

Manifestations ce week-end : Yesh Atid appelle à « se mobiliser pour le pays »

« Nous ne les laisserons pas nuire à nos soldats ou à nos enfants », a déclaré Lapid sur fond de « front uni » des députés de l’opposition contre les projets du futur gouvernement

Manifestation israélienne contre le leader du Likud Benjamin Netanyahu, sur la place Habima à Tel Aviv, le 29 octobre 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Manifestation israélienne contre le leader du Likud Benjamin Netanyahu, sur la place Habima à Tel Aviv, le 29 octobre 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Yesh Atid a appelé, mardi, à une mobilisation citoyenne le week-end prochain pour protester contre le nouveau gouvernement de Benjamin Netanyahu.

Ce cri de ralliement fait suite à la création par le parti HaMahane HaMamlahti du ministre de la Défense sortant, Benny Gantz, d’un forum nommé « Lutte pour la préservation de l’État » et sur fond d’intense activité de l’opposition contre une future coalition à peine constituée.

Yesh Atid a appelé ses partisans à « faire cesser ces folies » et à « se mobiliser pour le pays » en manifestant vendredi matin et samedi après-midi « dans les rues et sur les ponts ».

« Nous avons dépassé le stade de la sidération dont nous avons été saisis après les résultats des élections », a déclaré le Premier ministre sortant Yair Lapid, à la tête de Yesh Atid. « Nous allons nous battre pour notre pays, pour l’éducation de nos enfants, pour Tsahal et ses valeurs, et aussi pour la démocratie. »

Lapid, futur chef de l’opposition, a accusé Netanyahu d’être « plus faible que jamais » et de livrer « ce que les Israéliens ont de plus cher au groupe le plus extrême et le plus sauvage de toute la société israélienne ».

Dans un communiqué, le Premier ministre sortant a affirmé : « Nous ne sommes pas seulement là pour payer nos impôts et envoyer nos enfants à l’armée. Nous allons nous battre pour notre pays – cela prendra du temps, mais nous n’avons peur de rien et nous n’allons certainement pas les laisser s’en prendre à nos soldats et nos enfants sans rien faire. »

L’appel de Yesh Atid n’est que le dernier d’une série d’actions menées par les partis de la future opposition pour s’organiser contre le futur gouvernement religieux, d’extrême-droite et de droite de Netanyahu.

Mardi soir, des personnalités de l’opposition se sont réunies pour évoquer de possibles actions pour préserver l’Etat israélien, sous l’égide du chef de HaMahane HaMamlahti, Gantz.

Des représentants d’Avoda, de HaMahane HaMamlahti, du Meretz et de Yesh Atid se sont réunis pour coordonner leur action contre le nouveau gouvernement, le 6 décembre 2022. (Courtoisie)

Les députés de Yesh Atid, de HaMahane HaMamlahti, d’Avoda et du Meretz – ces derniers ne siégeront pas dans la 25e Knesset – se sont réunis et ont convenu de faire « front contre les attaques menées contre le système judiciaire, l’éducation, l’armée et la démocratie dans son ensemble ».

Ils ont indiqué que d’autres partis d’opposition, comme Yisrael Beytenu, Raam ou Hadash-Taal, n’avaient pas pu prendre part à ce forum, mais qu’ils participeraient à de prochaines réunions.

En annonçant la création de ce forum, cette semaine, Gantz a déclaré qu’il était « important d’établir un forum d’action pour commencer à penser à des mesures parlementaires, publiques et médiatiques combinées » contre les « atteintes aux valeurs démocratiques » que les accords de coalition signés jusqu’à présent par Netanyahu lui permettaient d’entrevoir.

« Nous ne resterons pas les bras croisés. Nous nous battrons ensemble pour la préservation de l’État, de l’éducation, du système judiciaire et de l’armée », a ajouté Gantz.

Mardi, Lapid a présidé une conférence à la Knesset, organisée par le gouvernement sortant, qui a été qualifiée de « réunion d’urgence » en réaction au projet du Likud de disperser les attributions du ministère de l’Éducation entre plusieurs ministères.

Au cours de la réunion, Lapid a affirmé que la nouvelle coalition « se soucie si peu de l’éducation de nos enfants qu’elle en a fait un butin partagé de manière éhontée ».

Le Premier ministre Yair Lapid assiste à une conférence d’urgence sur le système éducatif, à la Knesset, le 6 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le futur ministre de l’Éducation sera probablement un député du Likud, mais ces derniers jours, des informations concordantes ont laissé entendre que des pans entiers du ministère seraient attribués à d’autres partis.

Suite à l’annonce que le contrôle des programmes extérieurs enseignés dans les écoles serait placé sous l’autorité du député d’extrême droite Avi Maoz, dont le parti Noam affiche un programme ouvertement homophobe et anti-pluraliste, il est apparu que le Service de la culture juive du ministère serait attribué à la députée Orit Strock, de HaTzionout HaDatit.

Le Likud aurait par ailleurs accepté d’accorder le contrôle des centres communautaires du pays au parti ultra-orthodoxe Shas.

Samedi, Lapid a annoncé l’ouverture d’une ligne téléphonique d’urgence pour les parents opposés aux « projets extrêmes et dangereux » de Maoz, leur permettant de contacter les autorités locales et les écoles pour s’assurer que l’enseignement était fondé sur des « contenus libéraux », et non sur la « doctrine arriérée, homophobe, nationaliste et violente » de Noam.

Au cours du week-end dernier, le député de HaMahane HaMamlahti et ex-chef d’état-major de Tsahal, Gadi Eisenkot, a appelé à des manifestations de grande ampleur contre Netanyahu s’il endossait les projets controversés de la coalition.

« Si Netanyahu touche aux intérêts nationaux de l’État d’Israël, s’il nuit à la démocratie israélienne, à l’éducation publique et au statut d’armée nationale de Tsahal, il faudra y faire face en descendant dans la rue par millions », a déclaré Eisenkot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.