Manifestations d’ultra-orthodoxes contre l’arrestation d’un déserteur
Rechercher

Manifestations d’ultra-orthodoxes contre l’arrestation d’un déserteur

Des dizaines de personnes ont manifesté à Jérusalem, Holon et Gedera pour demander la libération d’un étudiant de yeshiva ayant refusé de se présenter au bureau de recrutement de l’armée

Manifestation de Juifs ultra-orthodoxes protestant contre l'arrestation d'un étudiant de yeshiva qui a refusé de se présenter au bureau de recrutement de l'armée, à Jérusalem, le 15 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Manifestation de Juifs ultra-orthodoxes protestant contre l'arrestation d'un étudiant de yeshiva qui a refusé de se présenter au bureau de recrutement de l'armée, à Jérusalem, le 15 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des dizaines de Juifs ultra-orthodoxes ont manifesté mercredi à Jérusalem et ailleurs dans le pays contre l’arrestation d’un étudiant de yeshiva qui avait ignoré un ordre d’enrôlement.

Neuf personnes ont été arrêtées lorsque des dizaines d’hommes en chapeau noir ont bloqué la rue Bar Ilan de Jérusalem en protestant contre cette arrestation.

Les manifestants ont bloqué l’échangeur de Ganot, près de Holon, pendant un bref moment avant que la police ne réussisse à rouvrir la route.

Quelque 200 manifestants ont fermé la route 40 au niveau de l’échangeur de Gedera. La police avait conseillé d’utiliser un itinéraire alternatif.

Le rabbin Shmuel Auerbach, dirigeant de la communauté ultra-orthodoxe lituanienne de Jérusalem, avait appelé ses fidèles à descendre dans les rues pour manifester contre l’arrestation de Yisrael Meir Toledano, étudiant de la yeshiva Meirat Shemua, et contre son enrôlement, selon le site d’information ultra-orthodoxe Kikar Shabbat.

Toledano a été arrêté dimanche soir à son domicile d’Ofakim. Mardi, une cour militaire a étendu sa détention provisoire jusqu’à jeudi.

Manifestation de Juifs ultra-orthodoxes protestant contre l'arrestation d'un étudiant de yeshiva qui a refusé de se présenter au bureau de recrutement de l'armée, à Jérusalem, le 15 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Après une heure et demi de manifestations, ordre a été donné aux manifestants par Auerbach de quitter les rues et de retourner à leurs yeshiva.
La police a déclaré que « quelques dizaines d’extrémistes ultra-orthodoxes manifestaient dans deux endroits […] ; neuf manifestants qui se révoltaient, bloquaient les rues et ignoraient les instructions de la police ont été arrêtés. »
https://twitter.com/IL_police/status/842048376409624576

Beaucoup de membres de la communauté ultra-orthodoxe évitent le service militaire, obligatoire pour la plupart des Israéliens. La communauté jouit historiquement d’une exemption générale pour favoriser les études religieuses. Cependant, un groupe d’ultra-orthodoxes, des fidèles d’Auerbach, refuse même de se présenter au bureau de recrutement pour demander cette exemption.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...