Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Manifs pro-Hamas interdites: il fallait « un délai de décence », dit Macron à des jeunes

Le Conseil d'Etat a estimé que les manifestations ne pouvaient être interdites systématiquement et qu'il revenait aux préfets d'apprécier s'il y avait localement un risque de troubles à l'ordre public

Le président français Emmanuel Macron quitte l'hôpital d'instruction des armées Percy après avoir rendu visite à des soldats blessés lors d'opérations extérieures et à des soignants, à Clamart, près de Paris, en France, le 28 avril 2022. (Crédit : Christophe Petit Tesson/Pool/AFP)
Le président français Emmanuel Macron quitte l'hôpital d'instruction des armées Percy après avoir rendu visite à des soldats blessés lors d'opérations extérieures et à des soignants, à Clamart, près de Paris, en France, le 28 avril 2022. (Crédit : Christophe Petit Tesson/Pool/AFP)

Emmanuel Macron a justifié jeudi l’interdiction de manifestations pro-Hamas en France par la nécessité d’un « délai de décence » après les massacres d’Israéliens par le Hamas et le risque d’infiltration par des « éléments ultraradicaux ».

« Je pense qu’il y avait un délai de décence, il y avait eu une attaque terroriste, c’était pas bon », a-t-il expliqué lors d’un échange avec des étudiants dans la rue à Paris, dont un journaliste de l’AFP a été témoin.

« Je vois des gens qui veulent manifester de manière pacifique mais dedans se greffent des éléments hyper radicaux qui vont aller brûler les drapeaux d’Israël, défendre le Hamas », a-t-il ajouté.

Le Conseil d’Etat a retoqué mercredi le gouvernement, arguant que les manifestations pro-Hamas ne pouvaient être interdites systématiquement et qu’il revenait aux seuls préfets d’apprécier s’il y avait localement un risque de troubles à l’ordre public.

Le 12 octobre, cinq jours après l’attaque sanglante perpétrée en Israël par le Hamas, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait donné consigne aux préfets d’interdire les « manifestations propalestiniennes, parce qu’elles sont susceptibles de générer des troubles à l’ordre public ».

« Dans toutes les capitales où il y a des manifs, il y a des éléments très durs qui arrivent et qui font les pires trucs », a ajouté le chef de l’Etat lors de son échange avec des étudiants en BTS de Gagny (Seine-Saint-Denis).

« Est-ce qu’on a envie de voir ça maintenant ? Mois je pense qu’on a plutôt envie de se regrouper », a poursuivi Emmanuel Macron.

« C’est beaucoup plus utile de faire ce qu’on fait, nous, d’avoir une voix qui défend la paix, l’arrêt des hostilités, la lutte contre le terrorisme mais de manière ciblée et le respect des populations civiles », a-t-il relevé. « C’est beaucoup plus efficace que de se déchirer ».

Le président français avait jusqu’ici invoqué le « droit d’Israël de se défendre ». Il a aussi appelé le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu à riposter par des « actions ciblées » contre le Hamas à Gaza et à « épargner » les civils. Il n’avait en revanche pas évoqué publiquement un « arrêt des hostilités ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.