Israël en guerre - Jour 194

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Mark Peretz, 51 ans : Un père tué en protégeant sa fille

Il a été assassiné par des terroristes du Hamas près de la rave Supernova, le 7 octobre 2023

Mark Peretz. (Autorisation de l'auteur)
Mark Peretz. (Autorisation de l'auteur)

Mark Mordechai Peretz, 51 ans et originaire de Rishon Lezion, a été assassiné le 7 octobre à la rave Supernova en protégeant sa fille.

Sa fille Maya était venue à la rave, non loin de la frontière de Gaza, avec des amis lorsque les terroristes du Hamas ont lancé leur assaut meurtrier.

Son fils Gilad a confié à Business Insider que son père s’était immédiatement rendu sur place pour la sauver lorsque Maya lui avait parlé de l’arrivée du Hamas et de sa peur, alors qu’elle tentait de fuir.

« Je l’ai appelé pour le convaincre de revenir, mais il est très têtu », a déclaré Gilad. « Quand il s’agissait de ses enfants, il n’abandonnait jamais. »

Au téléphone avec son père, peu de temps avant 9 heures ce matin-là, Gilad dit avoir entendu Mark crier : « Non, je suis Israélien, je suis Israélien. Ne tirez pas ! » avant que la ligne ne soit coupée. Ses proches pensent qu’il est tombé sur des terroristes du Hamas avec des uniformes de Tsahal et qu’il s’est rendu compte de sa méprise bien trop tard.

Mark a été porté disparu durant près d’une semaine jusqu’à ce que sa dépouille soit découverte et identifiée. Il a été inhumé le 13 octobre dernier à Rishon Lezion.

Directeur adjoint de la chaîne de supermarchés Freshmarket, il laisse dans la peine sa femme Nirit et ses enfants Gilad, Tomer et Maya – tous rescapés de la rave – ainsi que sa mère Gisele et ses frères David et Yitzhak.

« C’était simplement la meilleure personne du monde. Il n’a pas réfléchi avant de partir [ce matin-là] », a déclaré sa belle-fille, Jessica Cohen, au New York Post. « Sa famille prenait toute la place dans son cœur. »

Maya a confié à un média local avoir tout fait pour dissuader son père de venir ce matin-là, sans succès : « Il n’a pas voulu entendre : il a tout fait pour venir à mon secours. »

« Il a toute sa vie durant pris le plus grand soin de sa famille, de sa mère, de ses frères, de ses cousins – en cas de problème, c’est mon père qu’on appelait parce qu’il savait régler tous les problèmes », a-t-elle ajouté. « Et pas seulement ce matin – il n’a pas volé à mon secours comme ça, subitement. Il était comme ça : il voulait aider et sauver tout le monde. »

Maya a dit de son père qu’il était très aimant et accueillant et qu’il avait toujours soutenu ses trois enfants.

« Mon père était un homme protecteur : ma mère Nirit et lui nous ont toujours entourés », a-t-elle ajouté. « Papa s’occupait toujours de nous trois : quand nous rentrions à la maison, maman et lui étaient toujours là pour nous. C’est vers lui que nous nous tournions en cas de problème ou de difficultés. »

Ses parents, dit-elle, formaient un couple très affectueux : « Pour papa, ma mère était la plus belle femme du monde, elle était parfaite. Parfois, il m’appelait juste pour me demander de lui envoyer une photo d’elle. Il était son premier et unique amour, ils formaient un merveilleux couple, de ceux dont les gens disent qu’ils sont ‘collés’ parce qu’ils étaient toujours ensemble… Il était toute elle. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.