Maroc : une nouvelle proposition de loi contre la normalisation avec Israël
Rechercher

Maroc : une nouvelle proposition de loi contre la normalisation avec Israël

Rabat n'entretient officiellement aucune relation économique ou diplomatique avec Israël et son gouvernement a toujours affirmé que le "boycott d'Israël est un principe"

Des manifestants pro-palestiniens brandissent des drapeaux palestiniens et marocains durant une manifestation à Rabat dénonçant la déclaration du président américain Donald Trump reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël, le 10 décembre 2017 (Crédit : AFP Photo/Fadel Senna)
Des manifestants pro-palestiniens brandissent des drapeaux palestiniens et marocains durant une manifestation à Rabat dénonçant la déclaration du président américain Donald Trump reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël, le 10 décembre 2017 (Crédit : AFP Photo/Fadel Senna)

C’est un serpent de mer qui revient régulièrement à la surface depuis 2013. Au Parlement marocain, la proposition de loi criminalisant la normalisation avec Israël « est remise en avant, » explique le site d’information marocain Ya Biladi.

« Porté par l’Observatoire marocain contre la normalisation, le texte a notamment le soutien des groupes parlementaires du PJD, de l’Istiqlal, de l’USFP et du PPS, qui appellent une nouvelle fois à examiner cette proposition de loi, explique Ya Biladi. Ils considèrent celle-ci comme une réponse à la décision du président américain Donald Trump, visant à transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem ».

Le Maroc n’entretient officiellement aucune relation économique ou diplomatique avec Israël et son gouvernement a toujours affirmé que le « boycott d’Israël est un principe ».

Un bureau de liaison israélien avait été ouvert à Rabat en 1994, le Maroc ouvrant le sien à Tel Aviv en 1995, suite aux accords israélo-palestiniens d’Oslo.

En octobre 2000, le royaume a toutefois suspendu ses relations avec l’État hébreu pour protester contre « la politique répressive » du gouvernement israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...