Marseille: trois Juifs poignardés dans une attaque antisémite
Rechercher

Marseille: trois Juifs poignardés dans une attaque antisémite

L’une des victimes est dans un état critique. Le terroriste, alcoolisé au moment de l’attaque à Marseille, a été qualifié de « déséquilibré »

Un soldat français posté devant une synagogue parisienne, le 12 janvier 2015. Illustration. (Crédit : AFP/Joël Saget)
Un soldat français posté devant une synagogue parisienne, le 12 janvier 2015. Illustration. (Crédit : AFP/Joël Saget)

Samedi matin, un rabbin et deux fidèles ont été poignardés lors d’une attaque près d’une synagogue à Marseille, dans le sud de la France.

Samedi vers 07h30, l’agresseur s’en était pris à deux personnes, dont le rabbin, près de cette synagogue. Un troisième fidèle, qui tentait de s’interposer, avait alors été frappé à coups de couteau, a relaté une source policière.

L’agresseur est un déséquilibré d’une trentaine d’années, connu des services de police, selon la source policière. Il était fortement alcoolisé lorsqu’il a été arrêté, a précisé la source judiciaire.

L’une des victimes souffre de blessures graves à la suite de plusieurs coups de couteau à l’abdomen. Une source policière a affirmé au journal que le pronostic de la victime n’était pas engagé.

Au cours de ces dernières années, plusieurs attaques ont été perpétrées contre des juifs, notamment lors d’une fusillade dans un supermarché cacher à Paris en janvier au cours de laquelle quatre personnes ont été tuées.
En mars 2012, un enseignant et trois enfants avaient été abattus lors d’une attaque contre une école juive à Toulouse.

Dans un communiqué, le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNVCA) a condamné « l’agression manifestement antisémite commise (…) par un individu décrit comme d’origine maghrébine, qui a proféré des injures antijuives, puis à sorti un poignard qu’il a planté dans l’abdomen de l’un d’entre eux ».

Le BNVCA « salue les services de police, et le Préfet de Police de Marseille qui ont fait procéder à l’arrestation de l’agresseur antisémite. »
Le BNVCA craint sérieusement que ce type d’attaque au couteau se répète en France, de même que des attentats à la « voiture bélier », comme le recommandent certains dirigeants et prêcheurs palestiniens, qui appellent à tuer des juifs. Leurs incantations sont propagées sur les réseaux sociaux. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...