‘Marvel’ retire les messages antisémites et anti-chrétiens cachés dans une BD
Rechercher

‘Marvel’ retire les messages antisémites et anti-chrétiens cachés dans une BD

L'illustrateur indonésien de « X-Men Gold # 1 » a introduit des références aux versets coraniques qui mettent en garde contre l'amitié avec les non-musulmans

Illustrations de personnages Marvel (Crédit : Flikr/Public Domain)
Illustrations de personnages Marvel (Crédit : Flikr/Public Domain)

La centrale des Super-héros, Marvel Comics, a été obligée de s’excuser auprès de ses fans et de supprimer plusieurs illustrations d’une publication après avoir constaté qu’un artiste indonésien avait inclus des messages antisémites et anti-chrétiens subliminaux dans la publication de son dernier comics.

La bande dessinée « X-Men Gold # 1 » est parue il y a quatre jours, mais il n’a pas fallu longtemps aux fans pour repérer un certain nombre de références numériques curieuses dans l’illustration et l’annoncer sur les forums de fans en ligne dédiés à Marvel, où le sens du secret de ces messages a rapidement été déchiffré.

La référence la plus évidente était sur le T-shirt porté par le personnage Colossus où l’on pouvait lire « QS 5:51 », un message renvoyant à la sourate [passage koranique] 5:51. Ce passage, selon la traduction du Coran de Muhammad Sarwar, se lit comme suit : « Croyants, ne considérez pas les Juifs et les Chrétiens comme vos amis intimes car ils ne sont amis que les uns avec les autres. Celui qui le fera sera considéré comme l’un d’entre eux. Dieu ne guide pas les gens injustes. »

Dans la scène, Colossus joue au baseball avec le personnage chrétien Kurt Wagner, également appelé Nightcrawler.

Dans une deuxième illustration, le personnage juif Kitty Pryde peut être vu s’adressant à une foule alors qu’il porte un t-shirt avec « 51 » écrit dessus, on distingue également le numéro « 212 » apparaissant de façon proéminente sur un bâtiment en arrière-plan. Un autre bâtiment avec le mot « Jewelry » (Bijouterie en Anglais) est coupé par Pryde, afin que le mot « Juif » (Jew) soit vu à côté d’elle.

« 51 », fait référence au même verset coranique que dans l’illustration précédente, le numéro « 212 » semble se référer aux manifestations musulmanes dans la capitale indonésienne de Jakarta le 2 décembre 2016 contre le gouverneur chrétien de la ville de Basuki « Ahok », Tjahaja Purnama, l’accusant de blasphème.

Les problèmes de Purnama ont commencé en septembre quand il a accusé ses rivaux dans la course à la municipale de Jakarta d’inciter les électeurs à s’opposer à lui en utilisant le verset coranique 5:51.

Une vidéo éditée de son discours est devenue virale en ligne, suscitant la colère. Lors de ces manifestations, des manifestants ont été vus portant des signes avec les inscriptions « 51 » et « 212. » Ardian Syaf, l’illustrateur de « X-Men Gold # 1 », a participé à ces manifestations et a écrit à leur sujet sur sa page Facebook.

Après avoir découvert les messages secrets, et après l’indignation de nombreux fans qui ont utilisé les médias sociaux pour protester contre ces bandes dessinées, Marvel s’est excusé en disant que la compagnie n’avait pas connaissance de la signification des chiffres.

« L’illustration mentionnée dans X-Men Gold # 1 a été insérée sans que Marvel soit au courant de la signification cachée qui a été rapportée. Ces références implicites ne reflètent pas les points de vue de l’écrivain, des éditeurs ou de quiconque chez Marvel et sont en opposition directe avec l’inclusivité de Marvel Comics et de ce que les X-Men ont défendu depuis leur création », a déclaré l’éditeur dans un communiqué fourni À ComicBook.com.

« Cette illustration sera supprimée des impressions suivantes, des versions numériques et du commerce de poche et des mesures disciplinaires ont été prises », a ajouté l’extrait.

En mai de l’année dernière, Marvel avait mis en colère certains fans en révélant dans son dernier numéro, « Captain America: Steve Rogers # 1 », que le personnage éponyme était en fait un agent secret de l’organisation maléfique, autrefois nazie, Hydra.

Cela se passe juste à la dernière page, alors que Captain America se prépare à jeter son supposé allié, Jack Flag, hors d’un avion, et s’écrie : « Hail Hydra ! »

Certains fans ont interprété ce passage comme servile pour les créateurs juifs du personnage, Joe Simon (né Hymie Simon) et Jack Kirby (né Jacob Kurtzberg).

Captain America a été conçu en 1940, alors que la Seconde Guerre mondiale faisait rage en Europe et que les États-Unis ne s’étaient pas encore impliqués. Pour Simon, créer Captain America était un acte consciemment politique. Il était dégoûté par les actions des nazis en Europe et voulait que les États-Unis interviennent.

Le premier numéro de Captain America a montré le personnage du même nom en train de frapper Adolf Hitler. Il avait alors été vendu à près d’un million d’exemplaires.

Beaucoup de superhéros iconiques de Marvel ont été créés par des juifs. Spider-Man, Hulk, Les Quatre Fantastiques, Iron Man, Thor et les X-Men ont tous été créés par Stan Lee, qui, comme Simon et Kirby, est le fils d’immigrants juifs. Kirby a co-créé les Quatre Fantastiques, les X-Men et Hulk.

Raoul Wootliff, AFP et JTA ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...