MASA coupe ses subventions pour ses cursus dans les yeshivas et les séminaires
Rechercher

MASA coupe ses subventions pour ses cursus dans les yeshivas et les séminaires

L'Agence juive, qui aide à financer les activités de l'organisation en faveur de milliers de jeunes adultes, dit avoir réduit ses budgets en raison du coronavirus

Des étudiants de Masa Israel distribuent des fleurs aux survivants de la Shoah (Autorisation via JTA)
Des étudiants de Masa Israel distribuent des fleurs aux survivants de la Shoah (Autorisation via JTA)

JTA — MASA, qui met en oeuvre des centaines de programmes à long-terme en Israël, a fait savoir que les participants âgés de moins de 22 ans et originaires d’Amérique du nord et de Grande-Bretagne ne sont plus éligibles à des subventions pour suivre des cursus dans les yeshivas ou dans les séminaires.

Cette décision a été prise suite aux coupures effectuées dans le financement du programme MASA Israel Journey, a fait savoir Haaretz, citant un communiqué. Ces réductions budgétaires résultent de la crise du coronavirus, a expliqué l’Agence juive, qui aide à financer le programme.

MASA reçoit la moitié de son budget du gouvernement israélien et l’autre moitié de l’Agence juive. Selon Haaretz, ce budget frôle habituellement les 58 millions de dollars.

Dans un courriel adressé à la JTA, l’Agence juive a indiqué vouloir établir clairement qu’il « n’y a pas d’exception spécifique dans les réductions faites dans le programme d’études juives, ce qui est très important pour toutes les parties concernées ».

« Malheureusement et en raison des implications de la pandémie de la COVID-19, nous sommes dans l’obligation, cette année, de réduire et d’adapter le plan de travail et le budget annuels de MASA, le gouvernement israélien comme l’Agence juive devant faire face à des coupures budgétaires », a ajouté le courriel.

« Nous nous sommes donc trouvés dans l’obligation d’adapter un grand nombre de programmes et de modèles de bourse de scolarité, et pas seulement pour le programme d’études juives », a poursuivi l’Agence juive.

Les étudiants en cursus de yeshiva ou de séminaire, en Israël, forment la moitié des participants MASA originaires d’Amérique du nord et, selon Haaretz, les subventions qui leur sont offertes ne sont guère importantes.

Ce changement qui couvrira l’année académique 2020-2021 a été annoncé aux écoles concernées mardi dernier.

Le mois dernier, MASA avait annoncé l’inscription de plus de 7 000 jeunes adultes à ses programmes pour l’année prochaine. La demande a augmenté en raison de la crise du coronavirus, les universités ignorant encore si elles pourront organiser des cours classiques, dans des classes, ou si elles devront à recourir l’enseignement à distance, l’année prochaine.

Les subventions et les bourses de scolarité à destination des programmes mis en place par les mouvements non-orthodoxes ou de jeunes sionistes pour les étudiants en année sabbatique resteront en place, selon Haaretz. L’organisation recherche actuellement des financements qui l’aideront à combler ses manques.

Israël a fermé ses frontières aux non-citoyens le 18 mars. Le pays a repoussé leur réouverture aux étrangers à deux reprises. La date du 1er juillet est encore envisagée pour le moment.

Le ministère de l’Intérieur a approuvé des visas particuliers pour les participants aux programmes MASA, avec une mise en quarantaine obligatoire de 14 jours, notamment pour les programmes prévus dans les séminaires et dans les yeshivas, dont la majorité commenceront le 21 août.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...