Matchs sans fans, mariages sans invités : l’impact des mesures anti-coronavirus
Rechercher

Matchs sans fans, mariages sans invités : l’impact des mesures anti-coronavirus

Les nouvelles directives face au coronavirus devraient se faire sentir dans toute la société israélienne, de la cérémonie d'investiture de la Knesset aux fêtes familiales épurées

Le milieu de terrain Krystian Bielik, à droite, et l'avant israélien Moanes Dabour au cours d'un match de qualification du groupe G pour l'EURO 2020 entre Israël et la Pologne au stade Teddy de Jérusalem, le 16 novembre 2019 (Crédit :Jack GUEZ / AFP)
Le milieu de terrain Krystian Bielik, à droite, et l'avant israélien Moanes Dabour au cours d'un match de qualification du groupe G pour l'EURO 2020 entre Israël et la Pologne au stade Teddy de Jérusalem, le 16 novembre 2019 (Crédit :Jack GUEZ / AFP)

Les autorités ont annoncé mercredi que les matchs de football et de basket israéliens se joueront sans supporters dans les estrades dans un futur proche, alors que le gouvernement israélien a renforcé les mesures visant à endiguer la propagation du coronavirus.

Les mariages, les bar-mitzvah, les concerts et autres événements, devront être minimisés ou reportés, conformément aux nouvelles restrictions, qui interdisent les rassemblements de plus de 100 personnes, et appellent à l’annulation d’évènements impliquant d’importants rassemblements.

Ces décisions ont été annoncées par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et les autorités sanitaires mercredi soir.

« En ces jours difficiles, nous tous, citoyens de l’Etat, devons être attentifs aux directives du ministère de la Santé afin de maintenir le bien-être du public », a déclaré Erez Kalfon, président de la Ligue israélienne de football professionnel, dans un communiqué annonçant la décision. « Nous espérons que les fans de foot pourront regagner les gradins très rapidement. »

Un communiqué du ministère de la Santé a confirmé que tous les évènements sportifs devront se dérouler sans fans.

Israël a progressivement renforcé ses restrictions sur les rassemblements publics, les limitant à 5 000 personnes la semaine dernière, puis à 2 000 mardi, avant l’annonce de mercredi.

Aucun cas n’a été lié à des évènements sportifs, mais les personnes ayant assisté au match de football opposant le Maccabi Tel Aviv à l’Hapoel Tel Aviv le mois dernier, ont dû s’isoler après qu’un spectateur a été testé positif.

La 22ème Knesset est intronisée le 3 octobre 2019. (Hadas Parush/Flash90)

En plus des évènements sportifs, l’interdiction des grands rassemblements laisse planer le doute sur l’investiture de la 23e Knesset prévue lundi.

Rassembler uniquement les 120 députés enfreindrait la limite imposée, sans parler des conjoints et des équipes habituellement présents à la cérémonie. Cependant, le ministre de la Santé a déclaré que certaines exceptions pouvaient être accordées, et la décision de maintenir l’évènement reviendra au président de la Knesset Yuli Edelstein.

L’interdiction sur les rassemblements concerne également les offices dans les synagogues, les mariages et autres festivités, a précisé le ministère de la Santé.

Cette directive interdit de réunir 100 personnes « en un espace unique », mais cette norme reste peu claire.

La Western Wall Heritage Foundation a déclaré que l’espace de prière du mur Occidental était considéré comme suffisamment ouvert, de sorte qu’aucune restriction ne s’y applique. Cette esplanade peut cependant contenir des centaines de personnes, dans une promiscuité certaine.

Le petit espace de prière situé dans un tunnel près de l’esplanade sera concerné par la restriction, a indiqué la Fondation, qui gère le site. Elle a indiqué que les visites des Tunnels de la Vieille Ville étaient maintenues.

Le communiqué du ministère stipule qu’il incombe aux magasins et aux centres commerciaux de limiter la surpopulation, et a appelé le public à se tenir « à une distance raisonnable » des autres personnes.

Cette nouvelle directive impactera considérablement les bars et les boites de nuit, qui devront organiser des soirées de plus petite taille pour ceux qui souhaitent s’amuser pour échapper au climat de panique qui entoure cette pandémie.

Les théâtres et les cinémas du pays risquent la fermeture, des restrictions et d’importantes pertes face à ces nouvelles directives. On ignore comment vont fonctionner les salles de sports, les restaurants et les synagogues, qui accueillent régulièrement plus de 100 personnes.

Vue du théâtre national Habima de Tel Aviv (Crédit : Ilan Costiva/Wikimedia commons)

Le théâtre Cameri de Tel Aviv a déclaré qu’il avait annulé ses représentations jusqu’à nouvel ordre. Habima, le théâtre national, a fermé jusqu’à fin avril.

La chaîne de salles de cinémas Cinema City a déclaré à la Douzième chaîne qu’elle limitera les séances à 100 personnes et les espacera afin d’éviter les grands rassemblements dans les halls des cinémas.

La ministre de la Culture Miri Regev a déclaré que la cérémonie de Yom HaAtsmaout, prévue le 28 avril, se déroulera sans public.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...