Meir Ben-Shabbat, conseiller à la sécurité nationale, annonce sa démission
Rechercher

Meir Ben-Shabbat, conseiller à la sécurité nationale, annonce sa démission

Le Premier ministre Bennett remercie Ben-Shabbat, nommé par Netanyahu, pour "ses nombreuses années de contribution à la sécurité d'Israël de manière professionnelle et fructueuse"

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le conseiller israélien à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat fait une déclaration lors de son arrivée à l'aéroport international de Bahreïn, le 18  octobre 2020. (Crédit : Ronen Zvulun / AFP)
Le conseiller israélien à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat fait une déclaration lors de son arrivée à l'aéroport international de Bahreïn, le 18 octobre 2020. (Crédit : Ronen Zvulun / AFP)

Quelques semaines après la formation du nouveau gouvernement, le chef du Conseil de sécurité nationale, Meir Ben-Shabbat, a annoncé qu’il quittait son poste après quatre ans d’exercice.

Un communiqué du bureau du Premier ministre indique que Ben-Shabbat a informé le Premier ministre Naftali Bennett de sa décision dans la journée de mercredi, et qu’il restera en poste jusqu’à la fin du mois d’août.

« Avec la formation du gouvernement, le chef du Conseil de sécurité nationale a répondu à la demande du Premier ministre de rester en fonction afin de permettre la stabilité et la continuité fonctionnelle. Par ce biais, Ben-Shabbat a aidé le Premier ministre et son équipe à prendre leurs fonctions », a déclaré le bureau du Premier ministre.

Bennett nommera un nouveau conseiller à la Sécurité nationale dans les semaines à venir « tout en maintenant un processus de transition ordonné avec le chef sortant du Conseil de sécurité nationale », ajoute le communiqué.

Bennett a remercié Ben-Shabbat pour ses « nombreuses années de contribution à la sécurité d’Israël de manière professionnelle et accomplie ».

Le Premier ministre a déclaré que Ben-Shabbat avait « occupé un certain nombre de postes et dans chacun d’eux, il a fait preuve d’un succès impressionnant en utilisant une compréhension approfondie des défis politiques et de sécurité auxquels l’État d’Israël est confronté ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur le vol de retour de Sotchi, le 12 septembre 2019. Derrière lui se trouvent Ze’ev Elkin (à gauche) et Meir Ben-Shabbat (à droite). (Crédit : Shalom Yerushalmi/The Times of Israel)

Ben-Shabbat avait été nommé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la tête du Conseil national de sécurité en 2017, poste dans lequel il a supervisé les accords de normalisation d’Israël avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan.

Il a été fortement impliqué dans la lutte du gouvernement contre la pandémie, ainsi que dans la conduite des discussions avec Washington concernant l’accord sur le nucléaire iranien.

Ben-Shabbat était perçu comme un proche allié de Netanyahu, certains estimant qu’il était devenu un outil politique pour le Premier ministre.

Netanyahu a réagi à l’annonce du départ de Ben-Shabbat en le remerciant « du fond du cœur » pour « son service exceptionnel à la sécurité d’Israël ».

« Meir m’a beaucoup aidé, ouvertement et secrètement, à assurer notre sécurité et notre avenir, et à réaliser les accords de paix historiques que nous avons conclus entre Israël et les pays arabes », a déclaré le chef de l’opposition actuelle dans un communiqué.

Ben-Shabbat servait précédemment au Shin Bet depuis janvier 1989. Il s’est concentré sur le Hamas et la bande de Gaza, dirigeant la plupart des activités du service contre le groupe terroriste depuis la fin des années 1990. Sa position à la tête du district sud du service était comparable à celle d’un général militaire.

Le conseiller présidentiel américain Jared Kushner (à gauche), le conseiller à la sécurité nationale américain Robert O’Brien (à droite) et le chef du Conseil national de sécurité israélien Meir Ben-Shabbat posent avec l’équipage avant de monter à bord du vol LY971 d’El Al, qui transportait une délégation israélo-américaine de Tel Aviv à Abou Dhabi, à l’aéroport Ben Gourion, le 31 août 2020. (Crédit : Nir Elia/Pool/AFP)

Meir Ben-Shabbat a personnellement dirigé les efforts du Shin Bet à Gaza pendant l’opération Plomb durci en 2008-2009. Ce père de quatre enfants, âgé de 54 ans, a également dirigé la Direction du cyberespace et la Direction nationale de lutte contre le terrorisme et l’espionnage du service de sécurité.

Selon la Treizième chaîne, Bennett envisagerait de nommer Amos Yadlin, directeur de l’Institut d’études de sécurité nationale, au poste de président du Conseil de sécurité nationale d’Israël.

Yadlin a été chef des services de renseignement militaire de Tsahal et attaché militaire à Washington. Il était le candidat de l’Union sioniste de centre-gauche au poste de ministre de la Défense avant les élections de 2015 et est considéré comme plus modéré que Bennett.

Bennett a été par le passé très critique à l’égard de la performance du Conseil de sécurité nationale pendant la guerre de Gaza de 2014, affirmant que celui-ci n’avait pas rempli son rôle, qui était de fournir des options variées à considérer par le cabinet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...