Meretz tiendra des primaires ouvertes
Rechercher

Meretz tiendra des primaires ouvertes

Le pari de Zehava Galon, qui avait démissionné de son siège à la Knesset, porte ses fruits puisque le parti de gauche adopte un système plus direct pour élire les candidats

La présidente de Meretz Zahava Galon et le député Meretz Ilan Gilon lors d'une réunion du parti à la Knesset le 25 Novembre 2013. (Yonatan Sindel / Flash90)
La présidente de Meretz Zahava Galon et le député Meretz Ilan Gilon lors d'une réunion du parti à la Knesset le 25 Novembre 2013. (Yonatan Sindel / Flash90)

La présidente du parti Meretz a conclu jeudi un accord pour la tenue de primaires ouvertes en mars, mettant fin à un mois de luttes internes au sein du parti de gauche.

La présidente, Zehava Galon, plaide depuis des mois pour des primaires ouvertes au sein du parti et a même démissionné de son siège à la Knesset en octobre pour se concentrer sur son projet.

Les primaires du Meretz sont actuellement un processus en deux étapes dans lequel les membres du parti élisent des délégués au comité supérieur du parti, qui sélectionne ensuite la liste de la Knesset.

Mais les appels ont augmenté ces dernières années pour que le parti supprime le système des délégués et passe à des primaires plus directes, une décision qui pour certains dans le parti, actuellement diminué et mis à l’écart, pourrait permettre à la gauche de retrouver son influence dans l’échiquier politique.

Le député Ilan Gilon, président de la faction du parti à la Knesset et l’un des rivaux de Galon pour la présidence du parti, ne souhaite pas changer le système de vote à la primaire.

Jeudi, Gilon et Galon ont accepté une proposition de compromis qui permettrait à quiconque de s’inscrire comme membre du Meretz jusqu’à un mois avant les primaires du 22 mars et de voter pour la liste du parti.

L’accord de compromis stipule également qu’une majorité de 60 % sera nécessaire pour apporter d’autres changements à la politique du parti.

Des membres et militants du parti Meretz défilent sur le boulevard Rothschild au centre de Tel Aviv le 30 janvier 2015, avant les élections à la Knesset. (Ben Kelmer / Flash90)

Galon a démissionné de son mandat de député en octobre, expliquant dans un communiqué qu’elle souhaitait « consacrer les mois à venir à son poste de présidente du Meretz, afin de changer le processus électoral et d’adopter des élections primaires ouvertes ».

Elle a promis que si elle échouait à changer le processus des primaires, elle démissionnerait de la présidence du parti.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...